Menu

Société

Examens : Il y a bel et bien eu fuite de documents, madame la ministre


Rédigé par E. Moris le Jeudi 23 Juin 2022

Encore une fois, Leela Devi Dookun-Luchoomun s’est trompée. Espérons que ce soit de bonne foi… même si le doute est permis. Mais elle a été prise la main dans le sac… ou alors le nez dans les papiers d’examens.



Samedi, elle a fustigé les députés de l’opposition qu’elle a accusé de vouloir semer la panique parmi les étudiants qui doivent prendre aux divers examens nationaux. Cela, parce qu’ils ont indiqué qu’il y a eu fuite de papiers d’examens.

C’est de bonne guerre. Mais lorsqu’on fait ce genre de déclarations, il faut s’assurer d’avoir couvert ses arrières. Car Leela Devi Dookun-Luchoomun a insisté qu’il y a eu tentative d’accès aux papiers d’examens et non récupération de documents. Sauf que les événements lui ont donné tort. Le député Eshan Juman a publié des documents montant qu’il y bel et bien eu fuite de documents. Ces documents indiquent qu’un employé du Mauritius Examination Syndicate a eu accès aux papiers d’examens de Grade 4, du PSAC et de Grade 9.

Le Senior Research Officer a sauvegardé des documents sur une clé USB. Il s’agit principalement de papiers du PSAC et Grade 9. Pour avoir menti, dans d’autres pays, certains ministres auraient déjà démissionné. Surtout si leurs mensonges leur sont tombés au visage. Certes, les documents soutiennent que les papiers récupérés n’étaient pas des documents finaux. Cela ne change rien ! 38 questionnaires et d’autres informations ont été trouvés sur la clé USB. Le ministère de l’Éducation tente à tout prix de rassurer les candidats. Il indique que les informations que contenait la clé USB ont été mises de côté et ne seront pas utilisées pour les examens. Difficile de faire confiance à Leela désormais !

Jeudi 23 Juin 2022


1.Posté par Caro le 23/06/2022 10:41
Ils mentent tous comme des arracheurs de dents et elle plus que les autres quand on connaît ses propos sur le décès de Kistnen au no 8

2.Posté par Seewoosagur le 23/06/2022 18:20
On se croirait en Afrique tellement tout est corrompu...

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.