Menu

Société

Etat d'urgence sanitaire : Rezistans ek Alternativ demande au gouvernement dix mesures d’urgences


Rédigé par David Sauvage et Kugan Parapen le Mardi 23 Novembre 2021



@ Rezistans ek Alternativ
@ Rezistans ek Alternativ
Face à l’effondrement sanitaire sans précédent, Rezistans  ek  Alternativ demande que le gouvernement mette en place les dix mesures d’urgences suivantes et en parallèle prépare le pays au Lockdown

L'île Maurice se retrouve plongée depuis quelques semaines dans le pire des scénarios sanitaires, la saturation de notre service de santé et par conséquent en état de non-assistance à personnes en danger. Cette situation dramatique résulte directement des choix politiques visant à sacrifier les citoyens, et surtout les travailleurs et ceux au bas de l'échelle sur l’autel (et non l'hôtel) du profit. Et pourtant, depuis plus d’un an, nous savons que l’objectif des décisions politiques doit être justement d'éviter ce scénario du pire. 

De multiples appels à la responsabilité ont été lancés au gouvernement pour mettre la vie au dessus des profits, de même que des propositions de changements structurels à apporter à notre économie pour faire face à ces pandémies d’un nouveau genre, celles qui résultent du dérèglement écologique d’un capitalisme prédateur ultra-financiarisé. Placé devant ses responsabilités, le gouvernement a privilégié le chemin de la mort au lieu de celui de la vie.

Face à la situation sanitaire sans précédente, Rezistans ek Alternativ demande que les mesures d’urgences suivantes soient mise en place pour une période de 3 mois :

    1. Prise en charge de l’ensemble des opérations non COVID par les cliniques privées. En effet, le service de santé publique étant saturé, les opérations non COVID considérées comme non prioritaires sont renvoyées. Afin d'éviter d’autres malheurs à nos concitoyens, nous réclamons la prise en charge de l’ensemble des opérations non COVID par les cliniques privées. Le financement de cette opération de solidarité pourra être couverte par un prélèvement sur les profits des groupes privés ayant fait des profits sur la période de la pandémie, surtout ceux qui ont été “bailed out” directement ou indirectement par la MIC.

    2. L’ouverture des Village Halls et des Centres Sociaux/Municipaux pour faire des tests COVID gratuits et fournir l’assistance nécessaire à la population. Cela permettra de désengorger les autres centres du système de santé, et de réduire les déplacements de la population pour accéder aux services de santé.

    3. La préparation d’un plan d’urgence pour parer à l'éventualité d’une aggravation de la situation sanitaire;
        a. Transformation des écoles en centres de traitement COVID, les hôpitaux étant déjà saturé
        b. L’approvisionnement en urgence par anticipation du matériel de santé adéquat, dont les respirateurs artificiels, réserve d'oxygène médicale et autres médicaments anti-COVID
        c. La formation d'équipes de soins volontaires regroupant entre autres les retraitées de la santé, les éléments de service d’urgence de la fonction public et les étudiants dans le domaine de la santé

    4. L’introduction d’un mécanisme de roulement afin que la moitié du personnel seulement soit présent sur les sites de travail, sans aucune pénalisation sur les revenus des travailleurs, de même que la prise en charge immédiate de toutes absences liées à la COVID-19.

    5. La limitation à un siège par personne dans les transports en commun.

    6. La réintroduction du roulement pour l'accès aux magasins par ordre alphabétique, ainsi qu’une limitation adaptée du nombre de personnes dans les magasins et shopping malls.

    7. Que l’état contractualise les opérateurs de transport d'écoliers qui le souhaite pour fournir des déplacements sanitaires, services aux personnes âgées, transport vers les centres de soins, et autres

    8. L’ouverture d’une hotline solidaire pour organiser le soutien psychologique, social et économique aux enfants, aux familles endeuillées, et à tous les citoyens affectés par la pandémie.

    9. Pour Rodrigues, écouter et implémenter les doléances et demandes des organisations syndicales, citoyennes et sociales, dont l’application d’une quarantaine de 14 Jours à l'arrivée des vols en provenance de l’ile Maurice.

    10. En parallèle, préparer le pays à un éventuel Lockdown d’ici sept jours, si la situation s'aggrave davantage. Dans ce contexte nous réclamons l'instauration immédiate d'une “Online Citizen Consultation Council” intégrant les syndicats, mouvements associatifs, coopératifs, et les élus locaux des villages et des villes pour évaluer l'évolution de l’urgence sanitaire et recommander les décisions à prendre. En effet, les décisions d'intérêt général de cette nature ne peuvent être réduite au pouvoir politico-économique tricéphale: PMO, Commissaire de Police et Business Mauritius.


 

Mardi 23 Novembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.