Menu


Faits Divers

Et la lumière fût… pour Peroomal Veeren


Rédigé par E. Moris le Vendredi 24 Mai 2019



Peroomal Veeren a droit à certaines facilités en prison. Il avait ainsi déposé une motion, le 22 mars dernier, en cour suprême indiquant que le commissaire de prison ne respecte pas un des engagements pris en cour.

Dans sa plainte, Peroomal Veeren avait déploré l’état de la prison sur le plan sanitaire. Il avait déploré la présence et prolifération de pigeons, puces et punaises. Jeudi, le Commissaire des prisons, par le biais d’un affidavit juré par l’un de ses adjoints, a répondu aux allégations portées par le trafiquant de drogue, qui est incarcéré à prison de Phoenix.

Il a indiqué que contrairement à ce que soutient Peroomal Veeren, la lumière dans sa cellule n’est éteinte qu’à minuit... afin de lui permettre d’étudier. Cela, alors que les lumières dans les autres cellules sont éteintes à 20 heures.

Le haut gradé de la prison soutient aussi que des mesures sont prises pour réduire la prolifération des pigeons, puces et punaises à la prison et que des jeux d'intérieur (ludo, domino, scrabble et échecs) sont disponibles sur demande. L’affaire a été renvoyée au 25 juin 2019. 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.