Menu


Politique

Est-ce le rôle de Kalpana Koonjoo Shah de jouer à l'attachée de presse du gouvernement ?


Rédigé par E. Moris le Mardi 13 Octobre 2020



C'est officiel ! Kalpana Devi Koonjoo Shah, qui avait pourtant tout pour devenir une ministre appréciée par les Mauriciens, finit comme toutes les autres, obligée de justifier les scandales du MSM et flatter à outrance son nouveau maître.

Elle avait tout pour faire oublier le ministre Prem Koojoo. Le père, rappelons le, a souvent été la risée pour ses déclarations farfelues sur les requins et les baleines dans les eaux mauriciennes. La fille se noie ou patauge dans un fauteuil ministériel sûrement trop grand pour elle.

« Ce gouvernement, sous le leadership du Premier ministre Pravind Jugnauth, continuera à œuvrer en faveur de nos ainés, mais aussi pour le progrès et le développement du pays. »

Lors de sa visite au centre SILWF à Morcellement St André, accompagnés du ministre du Travail Soodesh Callychurn et le PPS Ramkaun, Kalpana Koonjoo Shah a profité de l’occasion pour remercier les grands-parents qui ont grandement contribué à l’avancement du pays, oubliant presque de rendre hommage à son père, ancien ministre de la pêche.

C'est sur les réseaux sociaux que la ministre dévoile son programme et s'affiche avec un joli sourire pour immortaliser ces moments d'intenses contributions au pays. Présente à une invitation des Bhojpuri boys à Petit Raffray, session de prières, Expovente, session de prières encore, Indian Folk Music Academy ou encore à Rivière du Rempart pour l'inauguration de table de billard !  

Alors que les cas de maltraitances, de viol, d'attouchements sur mineurs se multiplient sur l'île, la ministre semble oublier sa mission première : protéger les victimes et pallier au plus vite à un système défaillant.

Rappelons que depuis la déclaration assez surprenante, concernant Kobita Jugnauth, l'épouse du Premier ministre sur son retour "avancée" avant la fermeture des frontières, les membres du MSM se sentent tous obligés de venir au front pour défendre Madame.

Kalpana Devi Koonjoo Shah parle de campagne de dénigrement contre Kobita Jugnauth

C'est ainsi que la ministre de l’Egalité du genre, intervenant sur les ondes d'une radio de propagande gouvernementale a déclaré : « Alors que nous réclamons que les femmes mauriciennes occupent de fonctions de haute responsabilité dans le pays et exigeons qu’il y ait plus de femmes au Parlement, nous salissons la réputation de la femme, elle-même. »

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.