Faits Divers

Escroquerie : des "voyants" d'origine indienne arrêtés par les autorités

Mercredi 8 Août 2018

Quatre ressortissants indiens venus pratiquer la voyance à Maurice ont été arrêtés et seront poursuivis pour escroquerie.

C'est la semaine dernière que l'arnaque a mis la puce à l'oreille des douaniers.

Un colis suspect après examen a permis de découvrir des objets utilisés « pour prédire l’avenir ».

Ils ont alerté les services de l’immigration pour une « expertise ».

Un appel téléphonique a permis de déterminer l'identité du récipiendaire. Le touriste d’origine indienne avait débarqué sur l'île quelques jours plus tôt en se faisant passer pour une personnes dotée du don de voyance.

Il a été interrogé ainsi que trois personnes d'origine indiennes. Ils ont été par la suite arrêtés et détenus au Chaland Detention Center de Mahébourg.

Si ils ont pu être identifiés, on ne sait pas encore si il y a eu des "victimes". 

A ce jour, une dizaine de pseudo-voyants indiens ont été pris en flagrant délit et rapatriés dans leur pays d'origine. Récemment une française qui se revendiquait une "professionnelle de la voyance" avait fait l'objet d'une enquête grâce au travail d'investigation journalistique d'une rédaction.

Une autre "voyante" russe proposait ses "conseils" et ses "dons" sur les ondes d'une radio privée et continue de sévir sur l'île en toute impunité.

Si les douaniers et le service d'immigration restent vigilants face à ce nouveau mode opératoire d'escroquerie et de clandestinité dans le pays.

Un rappel utile, il est fortement conseillé de traiter ce genre offre d'aide avec extrême prudence, dans la mesure où le risque d'escroquerie est très élevé. En cas de doute il vaut mieux prendre conseil auprès d'une personne de confiance ou auprès de la Police.



 

Rédigé par E. Moris le Mercredi 8 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.