Menu

Société

Entre le CEB et les fraudes, c’est une longue histoire


Rédigé par E. Moris le Vendredi 15 Octobre 2021



Vive les smart meters ! Apparemment, ces appareils smart permettent chaque année de détecter des millions de roupies de fraude.

Le CEB, rappelons-le, c’est une véritable passoire. D’un côté, il y a les gros, c’est-à-dire les gro palto qui magouillent et mangent des millions de roupies. Et de l’autre, il y a les petits poissons, que sont les consommateurs, qui fraudent quelques centaines de roupies ça et là.

Apparemment, sur les dix dernières années, Rs 255 millions de fraude ont été détectées sur le réseau du CEB. C’est du menu frottin par rapport à ce que l’équipe qui a été arrosée par PAD&CO pour permettre à la société BWSC de décrocher le contrat de la centrale St Louis. Mais voilà, prendre les petits dans les filets c’est beaucoup plus facile. Il suffit d’avoir recours aux Smart Meters. D’ailleurs, le CEB ne jure que par ces outils très intelligents. Apparemment, ils lancent une alerte dès qu’il y a tentative de trafiquer les équipements de l’organisme pour utiliser l’électricité de manière illégale. Mais voilà, le montant détourné de 2009 à 2019 a pu être récupéré à l’amiable ou grâce à la menace d’entamer des poursuites.

Vendredi 15 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.