Menu

Politique

Entre deux éloges à SAJ, Pravind Jugnauth lance des piques à ses adversaires


Rédigé par E. Moris le Samedi 8 Avril 2023



Peut-être se sent-il acculé ? En tout cas, à Rivière du Rempart samedi, à l’occasion du dévoilement d’un buste et l’inauguration d’un espace vert en l’honneur de sir Anerood Jugnauth, Pravind Jugnauth est revenu sur le parcours du père.

Il a évoqué toutes ses réalisations, que ce soit sur le plan de l’économie, de la société, de l’égalité et de la modernisation du pays. Il a aussi évoqué les Chagos. Mais Pravind Jugnauth a aussi profité de l’occasion, entre deux éloges, pour distribuer des piques. Il est ainsi revenu sur la période 82-83. « Il y a eu des divergences entre SAJ comme PM et Paul Bérenger. Le pays était confronté à des difficultés économiques. Le FMI et la Banque mondiale nous ont dit qu’il fallait faire des sacrifices. Mais SAJ ne voulait pas continuer à étrangler la population alors que certains disait qu’il fallait se préparer à manger du manioc et des patates », a-t-il déclaré.

À un autre moment. C’est  Navin Ramgoolam qui a été visé. « En 1995, le peuple a voulu essayer autre chose. Les Mauriciens ont tenté l’aventure… avec un jeune venu de Londres. Il avait du style apparemment », a ironisé Pravind Jugnauth. Et d’ajouter que la population doit pouvoir comparer. « Quel est leur bilan ? Il ne faut pas oublier ce qui s’est passé dans le combat contre le trafic de drogue entre 2005 et 2014 », a-t-il déclaré. 

Pravind Jugnauth a insisté que n’importe qui à Maurice peut aspirer à occuper n’importe quel poste… du moment cependant qu’il a le soutien nécessaire. Il a aussi ajouté que toutes les religions et tous les groupes ethniques ont leur place dans ce pays. Il a dénoncé ceux qui « agissent comme des pyromanes et ne font que détruire ». Enfin, il est revenu sur l’épisode du gâteau d’anniversaire. « SAJ n’a jamais digéré le bout de gâteau qui a été mis dans sa bouche à l’occasion de ses 84 ans », a-t-il affirmé.

Samedi 8 Avril 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H