Menu



Justice

Enquête judiciaire dans l'affaire Kistnen : le SP Dawan se fait remonter les bretelles en Cour de Moka


Rédigé par E. Moris le Mercredi 10 Février 2021



C’est assez rare pour être souligné. La présidente de l’enquête judiciaire visant à faire la lumière sur le décès de Soopramanien Kistnen, le représentant du DPP aux dits travaux et l’un des avocats de la famille Kistnen ont tous été irrités et exaspérés en écoutant les réponses du SP Dawan.

Ce dernier n’est autre que le responsable de la sauvegarde des images du projet Safe City. Appelé à fournir des détails ce matin en cour de Moka sur les images des caméras de surveillance des Guest Houses dans la région de La Louise, ses réponses ont agacé tout le monde. À tel point que Me Neerooa devait lâcher à un certain moment qu’il n’allait plus poser de question car « cela ne vaut pas la peine d’avoir de telles réponses ». 

En fait, le problème est plus simple. Lorsqu’on écoute le SP Dawan, l’on se demande à quoi peut bien servir un policier. Il a apparemment visité trois Guest Houses pour sécuriser les images de leurs caméras de surveillance. L’un des établissements appartient, a-t-il déclaré à Vishnu Appanah. « Est-ce l’endroit où Vinay Appanah a l’habitude de séjourner ? » Question de Me Neerooa. Oui, devait répondre le surintendant de police avant de préciser que les images pour le mois d’octobre ne sont pas disponibles car les caméras étaient hors service. 

D’après la loi, les pensionnats et Guest Houses ont l’obligation d’avoir des caméras de surveillance et de garder les images pendant une année. Vishnu Appanah a donc commis un délit. Avez-vous pris une quelconque action ? Avez-vous verbalisé le propriétaire ? Non, devait répondre le SP Dawan à ces questions de Me Neerooa. 

Ce dernier d’ajouter : « Vous êtes un haut gradé. Une Guest House ne respecte pas la loi et vous ne faites rien, même pas le signaler ? Non, devait encore répondre le SP Dawan.  Il a indiqué qu’il a pris les images d’une autre Guest House, mais elles n’ont rien donné. Pour ce qui est de la troisième Guest House, il soutient que les images n’étaient pas disponibles. C’est là que Me Neerooa a perdu patience.

Mercredi 10 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.