Menu



Justice

[Enquête judiciaire] Safe City : Qui a eu accès aux images du 16 octobre ?


Rédigé par E. Moris le Samedi 6 Mars 2021



En ce qui concerne les caméras Safe City, « aucune donnée ne peut être effacée sur le système ». C’est ce qu’a déclaré Shaffeeq Eydatoulah, représentant de Huawei Mauritius, en cour de Moka hier.

Le représentant du DPP lui a donné comme instruction de vérifier qui a eu accès aux images du 16 octobre prises par les caméras Safe City pour les régions de Quatre-Bornes, Telfair, Moka et Ébène. Le témoin a expliqué que le système a un registre pouvant identifier ceux qui se sont connectés.

Donc, retracer ceux qui se sont enregistrés sur le serveur est possible. Shaffeeq Eydatoulah devra fournir ces réponses le 15 mars prochain. Il a aussi indiqué avoir adressé une requête officielle à la maison-mère de Huawei en Chine pour demander s’il était possible de retracer des images de certaines caméras après le délai de 30 jours. Il a indiqué qu’il n’a pas eu de réponses concrètes pour le moment et qu’il lui faut plus de temps. 

Samedi 6 Mars 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.