Menu



International

Enquête : Al Jazeera s’intéresse à Agaléga et aux craintes de ses habitants


Rédigé par E. Moris le Jeudi 5 Août 2021



« Les habitants de l'île d'Agaléga craignent pour leur avenir en raison de la présence d'une base secrète de la marine indienne. » Voilà le titre de l’enquête de la chaîne qatarie Al Jazeera qui évoque les craintes des « habitants de l'île mauricienne isolée d'Agaléga » d'être expulsés. Elle souligne que ces personnes voient « des parallèles avec Diego Garcia ».

Pour Al Jazeera, les 300 habitants d'Agaléga estiment que l'île est susceptible d'accueillir une installation navale indienne. La chaîne évoque une enquête de son unité d'investigation, I-Unit, qui souligne qu’au cours des deux dernières années, l'Inde a construit une piste d'atterrissage de 3 km et deux grandes jetées conçues à des fins militaires.

Al Jazeera souligne que des analystes militaires « ont confirmé » les conclusions de son département et soutiennent « que l'île sera probablement utilisée par la marine indienne pour des missions de renseignement et de reconnaissance maritimes ».

La chaîne ( voir vidéo) rappelle que les autorités mauriciennes et indiennes soutiennent toutes deux que le projet de construction soit à des fins militaires et insistent que l'infrastructure est uniquement destinée aux habitants de l'île.

Mais Al Jazeera dit avoir parlé aux Agaléens, qui vivent principalement de la pêche et de la culture de la noix de coco. « Ils ne croient pas au récit officiel selon lequel le projet de construction de 250 millions de dollars leur est destiné », précise l’enquête qui cite Franco Poulay et son frère Arnaud. 

Selon l’enquête, les Agaléens craignent que leur sort fasse écho à celui des résidents de Diego Garcia, île mauricienne que l'ancienne autorité coloniale du pays, le Royaume-Uni, a louée aux États-Unis en 1966. En 1971, elle a été transformée en base militaire américaine et les habitants de l'île ont été réinstallés de force ailleurs. Aujourd'hui, la base abrite 15 commandements militaires américains distincts et dessert des flottes de surface, des unités sous-marines et des bombardiers à long rayon d'action.

Dans l’enquête, les habitants d'Agaléga dénoncent ce qu'ils qualifient « d’efforts visant à rendre la vie sur l'île plus difficile, comme l'obligation pour les femmes enceintes d'accoucher à Maurice, l'interdiction d'apporter du ciment sur l'île et le fait qu'ils ne sont actuellement pas autorisés à y amener du bétail ». Ils ajoutent que ceux qui ont quitté l'île ont toutes les difficultés à y retourner.


Jeudi 5 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.