Menu



Société

Encore un problème technique sur un vol de Air Mauritius


le Dimanche 31 Mars 2019

Quand les avions ne sont pas cloués au sol en raison de retard, d'annulation, de pannes ou des demis-tours en plein vol...



Entre "raisons opérationnelles" et "contraintes opérationnelles", "présence de vers blanc" ou "problèmes techniques". Et bien pire concernant la crise interne  et sociale exceptionnelle et inédite de "grève déguisée" en "grève programmée" ou quand ce n'est pas un trou de près d'un milliard de roupies dans la caisse.

La compagnie paille-en-queue semble accumuler les déboires qui ne cesse de ternir l'image de Air Mauritius sur le plan national mais aussi international.

Après l'incident lié à un problème technique sur le vol MK042 vers Londres hier soir, samedi 30 mars. L’avion avait décollé à 23 h 28 de l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam en direction de l’aéroport de Heathrow, à Londres. 

Les passagers du vol d'Air Mauritius MK42 ont craint le pire, en effet, après avoir quitté l’aéroport de plaisance, celui-ci a été contraint de faire demi-tour à la suite d'un "problème technique". 

Selon un communiqué émis par Air Mauritius à 2 h 30 ce matin, dimanche 31 mars, un problème technique a été détecté sur l’appareil une quinzaine de minutes après le décollage. Le pilote a ainsi décidé de retourner à Maurice selon les procédures établies. 
Le communiqué indique également que les passagers de ce vol ont été tenus informés tout au long de ces procédures. Air Mauritius a également pris en charge les passagers jusqu’à ce que leur vol ait lieu. 

L'avion avait été aperçu à Moka, Albion et Trianon volant à très basse altitude.  

L’atterrissage s’est, toutefois, déroulé dans le calme et aucun blessé n’est à déplorer. 

  
Lire également : [La Mauricienne] Air Mauritius : Crash programmé et un CEO dans une forte zone de turbulences.


Dimanche 31 Mars 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.