Menu

Société

En visite en Inde, Roopun tout sourire avec Yogi Adityanath, un prêtre extrémiste et islamophobe


Rédigé par E. Moris le Jeudi 24 Novembre 2022

Comme chaque année, à la même période, le président de la République et son épouse s'offrent une visite officielle et privée en Inde.



Le président Prithvirajsing Roopun et son épouse Sayukta Roopun brouillent les pistes avec un mélange des genres entre la visite des temples, des prières et des aarti, photographiés sous tous les angles, comme dans une superbe production boolywoodienne. Roopun a également rencontré le ministre en chef de l’État indien de l’Uttar Pradesh, Yogi Adityanath. Il a par la suite été invité à visiter le Ram Mandir et le temple de Hanumane en plein construction, lors de sa visite à Ayodhya. 

"Yogi" Adityanath, un prêtre extrémiste et islamophobe à la tête du plus grand Etat de l'Inde

Pour rappel, La violence de Yogi Adityanath n’est pas que verbale. Il est aussi impliqué dans 18 affaires criminelles, sur lesquelles des enquêtes sont toujours en cours. Dirigeant de la milice Hindu Yuva Vahini, il est accusé d’avoir semé la terreur dans la communauté musulmane de l’Uttar Pradesh. Emprisonné en 2007 pour avoir organisé des émeutes, il est aussi poursuivi pour tentative de meurtre en 1999 dans l'attente d'un jugement, intimidation criminelle, incitation à la haine, dégradation de lieu de culte.  

Roopun est parti par la suite pour Lucknow, en tant qu'invité  à la 23ᵉ Conférence internationale des présidents des tribunaux du monde (Global Peace Congress 2022) organisée par la City Montessori School, où il s'est vu remettre le « Mahatma Gandhi Award for World Unity » par Shri Rajnath Singh, ministre de la Défense du gouvernement indien. Cela, pour son soutien à l'appel des enfants de la City Montessori School en faveur de l'unité et de la paix dans le monde.

Notons que pendant son séjour à Delhi, le Président et son épouse, ont rendu hommage au Mahatma Gandhi, au Raj Ghat. Il a également été accueilli au Gurudwara Sri Bangla Sahib, temple sikh à Delhi.

 


Jeudi 24 Novembre 2022


1.Posté par antichatwa le 24/11/2022 08:40
morisien pa p capav zwene les deux bouts, president p tire leden dan l'inde li. sa govt la bien p... lor nou, comme dirait SAJ

2.Posté par Faye noir le 24/11/2022 18:37
D'aprés ban azismen ek discours a peine voilé de certaines dimoune li presque éviden qui idéologie ca bougue la existé dans Moris . Cé ban force obscures qui zot role principal cé préserve hégémonie ethnik ek control lapareil d'état .

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.