Menu

Santé

En quatorzaine, les membres d'un parent endeuillé ne pourront pas assister aux funérailles d'un proche


Rédigé par E. Moris le Jeudi 22 Octobre 2020



Vous voila avertis ! Ne pas mourir dans les semaines à venir ! En conférence de presse ce jeudi 22 octobre, Dr Gaud et le toubib Zouberr Joomaye ont décidé d'appliquer la double peine aux Mauriciens. 

Alors que nous pensions ce comité de santé offrait un peu plus de flexibilité dans le protocole sanitaire depuis l'apparition de la Covid-19 sur le territoire mauricien, c'est niet! Rétropédalage des deux conseillers du Bureau du Premier ministre sur le sujet. 

Rappelons que c'est un mini-confinement à l'île Maurice bien que les frontières sont ouvertes partiellement. Les conséquences sur la liberté des citoyens ont des répercussions bien plus graves que l’impact sanitaire que nos gouvernants ont érigé en objectif absolu: covid-free.

Dimanche 18 octobre, une femme qui est en quatorzaine a été autorisée à assister aux obsèques d’un proche, accompagnée d’une Rapid Response Team ( médecin et infirmière) et en portant un masque N95. Après avoir assisté à l’enterrement, la femme est retournée en quatorzaine. Une autre personne apprenons nous à pu bénéficier de ce geste humanitaire.

Si les autorités et le ministère de la Santé envisageaient de faire « un effort au cas par cas», ce geste "humanitaire" et de respect de la dignité humaine est balayée de la main car jugé "trop compliqué" à mettre en place. Pourtant, cette équipe a eu huit longs mois pour s'adapter. 

Jeudi 22 Octobre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.