Menu


Société

En plein carême hindou, des actes de vandalisme dans des lieux de culte suscitent l'indignation


Rédigé par E. Moris le Mercredi 21 Octobre 2020



Photo illustration
Photo illustration
Alors que la communauté hindous célèbre le Navratri ou Durga Puja, le festival Hindou le plus consacré après celui de Mahashivatri, avec des nuits de prières dans les temples; c'est l'indignation après la découverte d'actes de vandalisme dans des lieux de culte.

Dans la nuit de lundi à mardi, dans un mandir à Bon Accueil, des excréments ont été observés sur des divinités par des dévots. C’est une femme, qui s’occupe de l’entretien du lieu de culte, qui a signalé cet acte de vandalisme. Des pompiers ont été sollicités pour nettoyer ce lieu de culte.

Nous apprenons ce soir, qu'un malfrat a mis le feu à un mandir à Camps de Masque. La police est sur place et selon les dernières informations, les enregistrements des caméras de surveillance ont été volés.

Ce n'est pas la première fois que des lieux de cultes hindous deviennent la cible de quelques têtes brûlées. En 2018, des voyous avaient saccagé le Kalimaye Bypass à Triolet, en pleine semaine de carême. Des statuettes ont été retrouvées à terre. Des abats d’animaux et de l’huile ont été répandus un peu partout dans l’enceinte du lieu. 

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.