Menu


Politique

En période de récession économique, Pravind Jugnauth ferme le Parlement et marche pour la paix


Rédigé par E. Moris le Lundi 5 Octobre 2020



Pravind Jugnauth, était à Saint-Pierre, dimanche 4 octobre et participait à une marche dans sa circonscription au numéro 8, ceci dans le cadre du World Walking Day.

Petite foule et en petite foulée, le Premier ministre a déclaré que « sa lamars la inspire tou dimoun pou marse ». Depuis la fermeture du Parlement, c'est un Pravind Jugnauth en mode "relax" qui se pavane chez les personnes âgées ou dans les réunions sectaires. Deux types d'électorat dont il tient personnellement à rassurer, protéger et conserver. Elu avec moins de 30% de votes, esseulé par un électorat qui ne veut plus de lui face à une mauvaise gestion des affaires de l'état, la tactique délibérée de Pravind Jugnauth n'est pas si innocente pour les observateurs politiques. La présence de son épouse auprès du Père Grégoire hier, dimanche, non plus. Lakwisin sait à qui elle doit d'être encore accrochée au pouvoir.

Car le samedi 29 août 2020, des dizaines de milliers de Mauriciens ont exprimé leur ras-le-bol après la marée noire et les graves conséquences écologiques et économiques, dans les rues de la capitale. 

Une marche à l'initiative du travailleur social, Bruneau Laurette qui a rencontré un franc succès en rassemblant tous les Mauriciens et la diaspora éparpillée à travers le monde. Plus largement, les manifestants ont aussi dénoncé la corruption, les inégalités sociales, la mainmise sur le pouvoir de certaines familles et un régime perçu comme de plus en plus autoritaire.

Dans cette ambiance gueule de bois, où le pays se retrouve sur la liste noire de l'Union Européenne, les frontières ouvertes partiellement en raison de la pandémie de la Covid-19 et une économie à genoux, le chef du gouvernement a fermé le parlement jusqu'au mois de novembre.

Les parlementaires rappelons le, ont eu droit à des congés forcés de près de 3 mois avec la période de confinement. Ces deux mois de vacances payés aux frais des contribuables sont considérés comme une insulte par les Mauriciens. Ils sont très nombreux à se retrouver au chômage ou ayant des difficultés à rembourser leurs emprunts. La colère de la rue enfle et le gouvernement se retrouve déconnecter des préoccupations du peuple.

La prochaine séance parlementaire est prévue pour le mardi 3 novembre, sachant que les vacances de fin d’année se feront dans la foulée comme une lettre à la poste. 

Rappelons qu'entre le 24 janvier et le 28 août, uniquement 31 séances parlementaires ont eu lieu avec neuf questions parlementaires et 21 Parliamentary Questions (PQs). A lundi, 195 questions sont restées sans réponse. 




Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.