Menu

Politique

En images, les zones inondables que le gouvernement mauricien ne souhaite pas rendre publique


Rédigé par E. Moris le Vendredi 17 Juin 2022

C’était lors de la Private Notice Question du leader de l’Opposition.



Hurreeram ne publiera pas la nouvelle carte des zones inondables. Que nenni ! Il n’y aura pas de publication de la nouvelle carte des zones inondables. C’est ce qu’a annoncé le ministre Bobby Hurreeram jeudi. 

La carte des zones inondables montre les terrains et maisons pouvant être victimes d’inondations. On voit aussi les résidences construites sur des drains naturels. Pour Xavier-Luc Duval, il est primordial que la carte soit rendue publique. Cela, afin d’éviter à la population d’acheter des terrains qui n’ont aucune valeur. Car une fois le terrain acquis, l’acheteur n’aura pas de permis de développement ou de construction. Logiquement, qui achèterait un tel terrain ?

Bobby Hurreeram a soutenu, dans un premier temps, que le Land Drainage Masterplan doit d'abord être examiné et approuvé par le Conseil des ministres avant toute publication. Il a ajouté que la carte fera l’objet de révisions compte tenu des effets du changement climatique. Enfin, il a indiqué qu’il y aurait une panique en cas de mauvaise interprétation. Le leader de l’opposition lui a fait remarquer qu’il fait confusion et que le Land Drainage Masterplan et la carte des zones inondables sont deux choses distinctes. C’est au tour de Bobby Hurreeram de porter la même accusation contre le leader de l’opposition. Selon Xavier-Luc Duval, plus d’un millier de maisons à Quatre-Bornes et plus de deux mille à Rivière-Noire seraients concernées.




En images, les zones inondables que le gouvernement mauricien ne souhaite pas rendre publique

Vendredi 17 Juin 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.