Menu



Régions Océan Indien

Élections à Rodrigues : une femme pour mener l’OPR au combat ?


Rédigé par E. Moris le Lundi 3 Janvier 2022



L’année 2022 nous réserve des surprises sur le plan électoral… à Rodrigues. En effet, les élections régionales devront se tenir cette année. Au plus tard à la mi-février, le Premier ministre va dissoudre l’Assemblée régionale.

De toute façon, s’il ne le fait pas, l’instance sera automatiquement dissoute le 17 février. C’est dire à quel point les choses se précisent dans l’île. C’est la raison pour laquelle, d’ailleurs, le commissaire électoral, Irfan Rahman, s’est rendu dans l’île au début de la semaine. Cela avait provoqué une petite polémique. Car le commissaire électoral a été accusé de n’avoir pas fait la quarantaine. Mais passons ! Il est venu s’assurer que sur le plan infrastructurel, tout est prêt pour ces élections. *

Autre nouveauté : tout comme lors des dernières élections villageoises, le décompte des voix se fera juste après la fin du scrutin. Mais la nouvelle la plus intéressante concerne le leadership de l’Organisation du peuple rodriguais. Il se chuchote que Serge Clair ne sera pas en mesure d’agir comme général pour les prochaines élections. Il se peut qu’il laisse le leadership, auquel il tient tant comme tout leader, à quelqu’un d’autre qui aura la mission de mener les troupes à la bataille.

Qui ? Cela pourrait être Fanchette Gaspard. En tout cas, son nom est cité avec insistance. En cas de reconduite de l’OPR aux affaires, Fanchette Gaspard deviendra la première femme chef commissaire. Mais on n’en est pas encore là ! Serge Clair a eu de nombreux dauphins depuis le temps qu’il est leader de l’OPR. Il les a tous bouffés jusqu’ici. Certes, l’âge fait que ses dents sont désormais trop fragiles. Mais lorsqu’on est dauphin, mieux vaut la jouer cool…

Lundi 3 Janvier 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.