Edito de Moris

Edito de Moris

Lundi 25 Juin 2018

Edito de Moris
Le choix éditorial de Zinfos Moris consacré aux radicaux islamiques à Maurice fait beaucoup réagir. Les Mauriciens ont découvert que les sujets dit "sensibles" sont  légèrement évoqués dans la presse traditionnelle, toujours dans un souci d'infantiliser bien trop souvent les citoyens.

Un ambiance difficilement acceptable après sept alertes à la bombe, des menaces ciblées visant des lieux publics ; des mails visant des rédactions et des journalistes. Récemment un mail adressé au plus haut sommet de l'Etat et à quelques rédactions de l'île pour revendiquer l'incendie du restaurant Panarottis

Face à cette situation, Zinfos Moris a fait le choix de libérer la parole afin de mieux comprendre ceux qui ont décidé d'être le porte-parole d'une communauté. A savoir comment en est-on arrivé à cette situation où quelques uns font leur loi en toute impunité sans être appréhender ?

Ces têtes brûlées sont connues des autorités locales mais aussi de tous les régimes au pouvoir de ces dernières décennies. Ils sont tolérés par les partis politiques car ils ont réussi là où d'autres ont échoué. On les voit à chaque veille d'élection donner les bons ou mauvais points ainsi que des mots d'ordre pour voter. Bien souvent dans l'enceinte des lieux de prières transformé en meeting. 

Les discours sont d'une très grande virulence à portée politique, tendance raciste dans un repli identitaire et sectaire. 

Au sein de notre société, il nous manque un regard distancié. Les communautés ont tort de se replier sur elles-mêmes en protégeant ou défendant des propos inacceptables au sein de la République. On se condamne à jouer aux éternels victimes persécutés par des théories complotistes qui finiront -si ce n'est déjà fait- par nous stigmatiser et rendre encore plus difficile notre rapport aux autres. 

On se retrouve avec une jeunesse en perte de repères totalement manipulée et influencée par quelques gourous aux ambitions politiques. Une génération qui fait l'objet de messagers de propagande entre les mains de personnes qui n'ont de Dieu que le Dieu de l'argent et du pouvoir.

Ne comptez pas sur les intellectuels auto proclamés du pays, observateurs politique en tous genres et hommes ou femmes politiques. Ils ont laissé ouvertement perdurer une situation insupportable. Ils trouveront des prétextes fallacieux pour justifier et mêmes seront prêts à défendre ou imposer aux autres selon leur propre interprétation de la laïcité.

Notre exemplarité du vivre ensemble résiste aux assauts. Mais jusqu'à quand arriverons nous à stabiliser cet équilibre fragile ?

Rédigé par E. Moris le Lundi 25 Juin 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.