Menu


Politique

Économie : le gouvernement hypothèque l’avenir de nos enfants, dit Bérenger


Rédigé par E. Moris le Samedi 21 Novembre 2020



La conférence de presse du leader du MMM, ce samedi, était essentiellement consacrée à l’économie et les finances.

Ce n’est qu’à la fin qu’il a commenté le cas du petit Ayaan et la mort suspecte de l’agent MSM Kristnen Soopramanien. Il a d’abord critiqué le ministre des Finances qui a dit, au Parlement mardi dernier, que le Fonds monétaire international a félicité le gouvernement pour les mesures prises. 

Paul Bérenger s’est évertué à « démolir » ce qu’il a qualifié de « mensonge » de Renganaden Padayachy. « C’est faux. Totalement faux », a indiqué le leader du MMM.

Il a aussi critiqué le même Padayachy pour ses propos, dans sa réponse à une interpellation, sur le déficit. Pour le leader du MMM, « tout le monde est conscient que la situation est grave ». Il soutient que le gouvernement « est en train d’hypothéquer » l’avenir des enfants Mauriciens en raison de la qualité de la dette. Il dit prévoir une « grosse crise économique » qui résultera en « un exode massif de milliards de roupies ». 

D’autre part, en se basant sur le cas du petit Ayaan et la mort de l’agent MSM, il soutient qu’on ne peut faire confiance à la police. «  La mort du petit est bouleversante. C’est triste ce qui est arrivé », a-t-il déclaré. Et d’ajouter qu’il ne croit pas à un suicide dans le cas de Kistnen Soopramanien, mais à un assassinat. D’autant que l’homme d’affaires a été impliqué dans des appels d’offres durant le confinement.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.