Menu


Politique

Echange de Tweets entre Narendra Modi et Pravind Jugnauth


Rédigé par E. Moris le Vendredi 31 Janvier 2020



L'ex-ministre mentor, sir Aneerood Jugnauth a été récompensé du Padma Vibhushan Award par l’Etat indien à l’occasion du 71ème anniversaire de la république.

Son fils Pravind Jugnauth qui lui a succédé au fauteuil de Premier ministre, s'est fendu d'un Tweet pour remercier le Premier ministre indien, Narendra Modi pour cette distinction.

Narendra Modi qui est connu pour user et abuser en permanence les réseaux sociaux, sans avoir jamais accordé ni interview ni conférence de presse où les journalistes auraient pu lui poser des questions dérangeantes, a répondu, également sur Twitter, hier, jeudi 30 janvier : « la récompense du PadmaVibhushan est un signe d'affection des 1,3 milliards d’Indiens pour Sir Anerood Jugnauth ».

Des échanges diplomatiques cordiales et amusantes entre deux hommes qui ont été élus lors des élections très contestées dans leur pays. Ils ont en tous points des similitudes.

Elu pour la deuxième fois consécutive, son parti, le BJP (le Bharatiya Janata Party, nationaliste hindou), a obtenu la majorité absolue avec une opposition qui ne peut compter que sur à peine une centaine de sièges dans l'hémicycle. 

Modi est sorti vainqueur grâce à une propagande invraisemblable, beaucoup d’argent, la complicité des médias et la complaisance de la commission électorale.

Les Indiens lui sont reconnaissants d’avoir amélioré un tant soit peu leur quotidien en accélérant la construction de routes, en acheminant l’électricité dans des régions reculées, en distribuant gratuitement des bouteilles de gaz dans les foyers… et en équipant les campagnes de millions de toilettes pour réduire de moitié la défécation en plein air. 

A noter qu'en Inde,  la recrudescence des tensions communautaires n'ont jamais été aussi importantes, un taux de chômage historique (7,2%), une détresse inédite du monde paysan et une déstabilisation durable de l’économie par la démonétisation incompréhensible des principaux billets de banque en circulation.




 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.