Menu

Politique

Duval : « Le poste de leader de l’opposition est devenu ridicule »


Rédigé par E. Moris le Mercredi 7 Juin 2023



Xavier-Luc Duval a tenu une conférence de presse ce matin. L’objectif est d’expliquer sa décision de ne pas poser de Private Notice Question ce mercredi.

« À ma connaissance, c’est la première fois que le leader de l’opposition refuse de poser une PNQ. Pas ce qu’il n’y a pas de question. C’est une première ! Je le fais pour souligner la gravité de ce qui se passe au Parlement », a-t-il déclaré. 

Rappelons que hier, il a émis un communiqué dans lequel il déplore l’attitude du Premier ministre, lors de la Private Notice Question de mardi, de lire un rapport qui était dans le domaine public. Xavier-Luc Duval a souligné que l’attitude du gouvernement est « outrageusement tolérée » par le Speaker de l’Assemblée nationale. 

Il a rappelé que la « beauté d’une Private Notice Question permet de tester la connaissance d’un ministre de ses dossiers ». Car c’est la seule question où le leader de l’opposition a jusqu’à 9h30 pour déposer sa question. Il a rappelé qu’il y a un problème de démocratie dans le pays et au sein du Parlement. « Ce n’est pas de tout repos de faire l’opposition dans ce pays. Nous le faisons malgré les reproches et les injures. Mais il y a des limites », a-t-il déclaré. 

Il a affirmé que le poste de leader de l’opposition est devenu ridicule. Il a affirmé qu’il ne va pas laisser ce poste constitutionnel tomber encore plus bas. « Si ça continue, je vais devoir prendre des décisions », a-t-il déclaré. Il a aussi déclaré que le Prime Minister’s Question Time est devenu une farce. « Cette tranche est totalement entre les mains du Premier ministre », a-t-il affirmé. 

Xavier-Luc Duval dit s’attendre à ce que le gouvernement se ressaisisse. Il a ajouté qu’il y aura des PNQ dans les jours à venir.

Mercredi 7 Juin 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H