Menu

Politique

Duval : « L’Icac n’a eu que très peu de condamnation »


Rédigé par E. Moris le Mercredi 26 Avril 2023



Pour le leader de l’opposition, il faut tout simplement fermer l’Icac. L’organisme a failli dans sa tâche. « La corruption a beaucoup augmenté dans le pays depuis plusieurs années », a-t-il déclaré. Xavier-Luc Duval était face à la presse hier durant la pause-déjeuner.

Il est revenu sur le thème de sa Private Notice Question du matin. Il a rappelé que Navin Beekarry a pris ses fonctions le 1er juillet 2016. Son contrat a été renouvelé le 29 juin 2021. Mais Xavier-Luc Duval n’est pas impressionné par la performance de l’Icac. « En 2016, la commission avait obtenu 35 condamnations. Mais ce nombre a grandement diminué par la suite. En 2019, elle n’a eu que 4 condamnations, 2 en 2020 et 4 en 2021 et 2022 », a-t-il déclaré. 

Xavier-Luc Duval a déclaré que c’est très peu. Pour lui, c’est dans l’objectif de défendre l’Icac et de protéger Navin Beekarry que le Premier ministre a, dans sa réponse à la Private Notice Question, mélangé les chiffres de la corruption avec ceux du blanchiment d’argent. Il a aussi contesté les chiffres fournis par le Premier ministre. « Le chiffre 150, qu’il a évoqué, est erroné. J’ai donné les vrais chiffres. Et ce que je dénonce, c’est qu’une seule condamnation concerne un montant de Rs 800 000 », a-t-il affirmé. C’est cela qui explique, selon le leader de l’opposition, la perception d’une politique de deux poids, deux mesures au sein de la population.

Mercredi 26 Avril 2023

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.


LES PLUS LUS EN 24H