Menu

Société

Drôle de coïncidence : Un site indien s’intéresse à la pauvreté de la famille de Kailash Purryag au Bihar


Rédigé par E. Moris le Lundi 26 Octobre 2020



2013. Here is a snap of Mr Purryag getting emotional when he visited his ancestral village in Bihar. Thousands of people, including the entire village, as well as hundreds from neighbouring areas gathered for a glimpse of the "Mitti Ke Lal (Son of the soil)" when Mauritius President Rajkeswur Purryag along with his wife Aneetah Purryag reached his ancestral village in Bihar's Patna district.
2013. Here is a snap of Mr Purryag getting emotional when he visited his ancestral village in Bihar. Thousands of people, including the entire village, as well as hundreds from neighbouring areas gathered for a glimpse of the "Mitti Ke Lal (Son of the soil)" when Mauritius President Rajkeswur Purryag along with his wife Aneetah Purryag reached his ancestral village in Bihar's Patna district.
Sur le site newsclick.in , un article signé Mohd. Imran Khan, est consacré à « Les proches de l’ancien président mauricien continuent de vivre dans la pauvreté au Bihar ».

L'article concerne les frères Ganesh et Mahesh Mahto, qui habitent le village de Wajidpur au Bihar, et qui avaient eu l’espoir d’un avenir meilleur en 2013 lorsque Kailash Purryag, alors président de la République de Maurice, avait visité leur village. (Des milliers de personnes, y compris tout le village, ainsi que des centaines de régions voisines se sont rassemblées pour avoir un aperçu du "Mitti Ke Lal " (fils du sol)" lorsque le président mauricien Rajkeswur Purryag et son épouse Aneetah Purryag ont atteint son village ancestral dans le Bihar. Quartier de Patna.

C’est de là que sont issus les ancêtres de Kailash Purryag, avant leur grand départ pour l’île Maurice. Il est souligné que le chef ministre de l’époque, Nitish Kumar, avait présenté cette visite comme un événement d’importance majeure et avait dépensé des millions de roupies indiennes pour en assurer le succès. 

N’empêche que 7 ans plus tard, souligne l’article, la vie des Mahto et des proches de l’ancien président mauricien n’a pas changé. Cela, malgré de nombreuses promesses. 

L’article souligne qu’après son retour à Maurice, Kailash Purryag a oublié ses pauvres parents, qui travaillent comme journaliers et n’ont même pas les aménités de base. « Qu’est-ce qu’on peut faire ? Nous ne recevons aucune aide de nos riches parents de Maurice ni du gouvernement de l’état du Bihar », affirme Ganesh, la soixantaine. 

L’article souligne également que les frères Mahto sont issus de la caste Nonia et que depuis le départ de Kailash Purryag, ils n’ont reçu aucune visite d’aucun autre Mauricien. 

L’article, aussi intéressant soit-il, tombe à un drôle de moment. Rappelons que les trois partis d’opposition sont actuellement en négociations afin de conclure une alliance. Et Kailash Purryag est une des options envisagées pour diriger cette alliance. D’autant que le leadership de Navin Ramgoolam est contesté. Faut-il voir davantage qu’une coïncidence ?

Lundi 26 Octobre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.