Faits Divers

Drame à Henrietta : Le constable Veerasamy revient sur le moment où il tiré sur Bhavish Rosun

Jeudi 9 Janvier 2020

Un joli coup médiatique des Casernes centrales ! On imagine mal le constable Gavin Veerasamy se confier à un groupe de presse alors même que l’enquête concernant l’incident où il a tiré et abattu Bhavish Rosun n’est pas encore terminée.

N’empêche que le constable, critiqué par certains, explique qu’il n’a pas eu le choix que de tirer sur ce père de famille qui tentait d’agresser son fils d’un an avec un sabre.

Le constable Gavin Veerasamy explique que, « malheureusement », il n’a « pu viser plus bas ».

Une première fois, il soutient que Bhavish Rosun bougeait. Et une autre fois, la maman et l’autre enfant se trouvait dans son champ de tir. Ce qui fait qu’il a été forcé, après le premier tir, de viser la partie supérieure du corps du suspect.

Le drame s'est produit le 2 janvier à Bord Cascade, Henrietta. Le policier de 28 ans soutient qu’il n’hésiterait pas une seule seconde si c’était à refaire. Il soutient aussi qu’il ne boit pas d’alcool et qu’après l’incident, il a subi une prise de sang.

Rédigé par E. Moris le Jeudi 9 Janvier 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.