Société

[Dossier] « Prophète », « Bishop », « Ministre de l’évangile » : Les Pasteurs stars

Lundi 15 Octobre 2018

« Eglise, Dieu ne dort », « Eglise rendez-vous céleste », « Eglise pour la santé spirituelle en Christ »… des noms plus ou moins loufoques des églises qui, désormais, s’implantent à chaque coin de rue.


Photo illustration: L’Assemblée de Dieu de l’île Maurice lors de ses 50 ans
Photo illustration: L’Assemblée de Dieu de l’île Maurice lors de ses 50 ans
Généralement habillés à la dernière mode, entourés d’une cours de fans fidèles et de garde-du-corps, le verbe facile et une tendance à se croire en constante représentation… On vous présente les « Pasteurs stars » et autres catégories de hauts-gradés du royaume des cieux. 

Stars dans leurs églises, créés souvent de leur propre initiative et tout puissants décideurs, ils sont devenus incontournables à Maurice et ailleurs. A coup de croisades d’évangélisation, de « nuit du destin », de prières prophétiques… Bienvenue dans ce monde où la religion est devenue un fond de commerce. 

Tu veux être riche ? Crée un bar. Ou une église. 

Le futur pasteur de la future église s’était réveillé un matin et avait eu la révélation de son appel. Ainsi naquit son église qui, des années après, a su le mettre à l’abri du besoin. 

Ces « églises de réveil » naissent en masse et puisent de nouveaux fidèles dans les églises catholiques et protestantes du pays, déjà bien implantées. Un vrai commerce de la foi ! C’est à qui remplira les petites salles transformées chaque dimanche en lieu de culte. 

Pasteur, ce métier qui nourrit son homme 

Etre pasteur était un appel, une vocation, un don de soi. C’était des hommes – et des femmes – qui choisissaient de consacrer leurs vies à Dieu en devenant serviteurs de Dieu et de leurs frères. C'était avant ou une espèce en disparition.

Ici le Pasteur-star se fait appelé « Papa », il est toujours bien habillé pour « représenter Dieu » et les cultes qu’il officie ont des airs de concert de super-stars. L’entrée en grande pompe, entourés de « gardes du corps » ou simplement de frères, responsables de sa sécurité. Les foules de fidèles se battent pour essayer de le toucher, hurlant à tue-tête son nom. 

Il n’intervient pas avant qu’un « prophète » ait chauffé la salle. Ordonnant aux mauvais esprits de s’en aller et demandant au Saint-Esprit de se révéler. Après cette « première partie », le Pasteur-Star prendra enfin la parole.
"C’est Dieu qui a décidé que nous fassions ce ministère. Nous n’avons pas de salaire. C’est vous qui nous donnez. Si vous ne soutenez pas le commerce de votre maman, qui va le faire ?"

Ignorance ou fanatisme ? 

La Bible dit « Mon peuple périt, faute de connaissance » (Osée 4:6). Vous connaissez sans doute cette phrase.

Les gens se plient à certains rituels, sans en connaître le pourquoi. Simplement, parce que « Mon Pasteur a dit ». Vous verrez ainsi dans de nombreuses églises, des fidèles qui donnent plus de crédit à l’interprétation de la Bible faite par leur Pasteur qu’à ce que la Bible dit elle-même. 

« Amen » qui signifie « Qu’il en soit ainsi » est d’ailleurs le mot le plus dit lors des cultes. Un « Amen » à tout et à rien. 

Avec le temps, l’Afrique incluant Maurice est un des continents où la religion – peu importe laquelle – est la plus pratiquée. C’est un art de vivre, c’est une obligation du quotidien. Selon certaines études, la pauvreté et la misère poussent de nombreuses personnes à la rencontre de ces Pasteurs-stars qui prêchent un évangile de prospérité et de guérison. Ils promettent monts et merveilles et en retour, demandent – sournoisement – à ce que les fidèles passent à la caisse. 

 Il faut donner pour que Dieu vous donne

Dieu, ce fond de commerce qui a bon dos…Ils vivent tels des Patrons d’entreprise, voyageant ici et là ; donnant des conférences à travers le monde, s’attelant à partager le message du salut. 

https://www.marianne.net/monde/bresil-lemprise-des-evangeliques
 
La doctrine évangéliste représente également un véritable outil de réussite sociale. Le pentecôtisme accordant une importance particulière à la promesse de réussite et de richesse pour ses adeptes, nombre de jeunes Africains voient dans le métier de pasteur un  moyen de faire fortune sans difficulté.

Le ton est donné avec cette citation d’un pasteur américain milliardaire, Creflo DOLLAR, venu en Ouganda pour voir les adeptes : « C’est grâce à Dieu que je suis sorti de la pauvreté et possède désormais un avion privé. Pour réussir, il faut avant tout devenir évangéliste. (…) Vous devez aussi avoir confiance en Dieu (…), épargner, faire des projets d’avenir et écouter le Saint-Esprit ».

Les églises pentecôtistes deviennent souvent de véritables entreprises, tirant profit de la situation de précarité ou de pauvreté de la population locale.

L’aspect entrepreneurial est renforcé d’autant par la multitude de produits dérivés vendu par les églises : tee-shirts à l’effigie du pasteur officiant et de Jésus, Cds, DVD des « shows », etc. Ces produits, tout comme les collectes de fonds ou les prières personnalisées sont exempts de taxes.

Les profits sont donc immenses et si une part est employée pour les œuvres de charité, la grande majorité enrichit les responsables de la communauté. Les pasteurs deviennent des vedettes nationales dont le prestige est accru par les shows « à l’américaine » et les passages réguliers à la télévision ou sur le web.

Réussite financière et évangélisme sont désormais assimilés pour une partie des populations, qu’entretient la compétition entre pasteurs pour afficher les plus belles voitures, les villas les plus luxueuses. Un nombre croissant de personnes se déclarent logiquement « miraculées » ou « sauvées » par Dieu et, invoquant leurs visions divines, créent leur propre Eglise évangéliste.

Lire également : 

https://www.zinfos-moris.com/Born-again-Christian_a1948.html 

https://www.zinfos-moris.com/A-l-Ile-Maurice-Mary-Pierce-a-donne-le-controle-de-sa-vie-a-Dieu_a1950.html


https://www.zinfos-moris.com/Homme-d-eglise-3-0_a1952.html

Rédigé par E. Moris le Lundi 15 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.