Menu

Régions Océan Indien

[Dossier] Les enjeux des résultats des élections régionales à Rodrigues


Rédigé par E. Moris le Mercredi 2 Mars 2022



Le roi est mort ! Vive le roi ! L’OPR est tombé à Rodrigues. L’île dispose donc d’un nouveau gouvernement régional. Mais la tâche de gouvernement ne sera pas simple. Le fait que le nouveau pouvoir aujourd’hui est un assemblement disparate des forces, toutes plus ou moins nouvelles, n’est pas pour arranger les choses. Nous vous expliquons pourquoi.. 

GM local versus GM national 

Il est clair que Pravind Jugnauth souhaitait une reconduction de l’OPR aux affaires. Serge Clair et son parti ont été fidèles au MSM depuis 2014. Une fidélité que les Jugnauth leur ont rendue. Les deux gouvernements sont appelés à collaborer. Ils n’ont pas le choix. N’empêche que les têtes d’affiches de l’opposition d’hier ne voyaient pas d’un bon œil les relations entre Pravind Jugnauth et l’OPR. Aujourd’hui, le Premier ministre doit composer avec eux. Pas évident ! 

Le défi de la stabilité

C’est peut-être le plus gros problème que les nouveaux dirigeants devront affronter. On peut prendre tout et n’importe quoi pour aller au combat. Mais une fois la bataille gagnée, il faut gouverner. Et c’est là que le problème réside. Le nouveau gouvernement régional dispose d’une majorité d’une seule voix. Il a 9 élus contre 8 à l’OPR. Ce qui fait que toute dissension pourrait avoir des conséquences extrêmement graves pour le nouveau pouvoir. Le drame, c’est que le nouveau gouvernement dispose aussi de personnalités à l’ego démesuré. C’est ce qui explique qu’il a été très difficile de tout rassembler sur une seule et même plateforme. D’où le fait que la grande alliance ne s’est concrétisée qu’après expiration du délai pour l’enregistrement des partis et alliances. 

Des personnalités au caractère trempé

Dans le nouveau gouvernement régional, il y a d’un côté Johnson Roussety, ancien chef commissaire et ancien Minority Leader. Pour lui, la vie n’a jamais été un long fleuve tranquille. Surtout sur le plan politique. D’autre part, il y a Franceau Grandcourt, le Minority Leader sortant. Il estime que son parti et son alliance a une grande contribution dans la victoire. Ce ne sera pas très facile de le ménager. Il n’y a qu’à voir son discours lors de la victoire de ses deux candidats dans la région 1. Il y a aussi le PMSD-Rodrigues. Certes, sont principal porte-parole, Vincent Perrine, est tombé au champ d’honneur. Mais il dispose de têtes d’affiches, comme Louis Ange Perrine. Tout cela fait que faire travailler toutes ces personnes dans la même direction sera compliqué. Certes, l’avantage est qu'il y aura beaucoup de postes à pourvoir. Il y a un chef commissaire et cinq commissaire. Ceux-là réfléchiront à deux fois avant de faire une bêtise. Mais il y aura 3 backbencher. Il faut les contenter. Mais à la tête de l'alliance , chacun tentera de tirer les draps en sa direction. Cela posera forcément problème. 

Une opposition forte et unie

L’autre problème du nouveau gouvernement régional est le fait que l’opposition OPR est forte, avec 8 élus, et unie, dans le sens que tous appartiennent à un seul parti. Sans compter que l’OPR a été au pouvoir pendant des années et dispose aussi de pions importants dans l’administration rodriguaise. Tout cela fait que Fanchette Gaspard-Pierre Louis, la nouvelle Minority Leader, va donner du fil à retordre au nouveau régime. En fait, pour Fanchette, c’est un blessing in disguise. Elle a le temps, dans l’opposition, de se faire les armes comme futur leader de l’OPR. Ce qui fait qu’aux prochaines élections, que ce soit dans un an ou dans cinq ans, elle ne sera pas contestée. Il ne faudra pas attendre la dernière minute, comme ce fut le cas cette fois.

Mercredi 2 Mars 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.