Menu


Société

[Dossier] Législatives 2019 : Où en sont les rapports entre presse et politique ?


Rédigé par E. Moris le Dimanche 13 Octobre 2019

A la suite des critiques formulées contre les artistes et anciens animateurs de radio qui brigueront les suffrages lors des législatives du 7 novembre prochain, chacun sort ses griffes. Zinfos Moris vous propose son dossier consacré à la relation "presse et politique."



Avec la recrudescence des animateurs et "artistes", beaucoup et de façon légitime, s’interroge sur leur expérience en politique alors que d’autres se demandent si «dan Parlman bizin animatris ek santez»…

Un jeune journaliste/animatrice peut devenir une vedette du jour au lendemain, non pas par son travail, mais en partageant des publications (tout en écrivant des idioties qui vont jouer contre eux par la suite), sur les réseaux sociaux en devenant "populaire".

Les "jeunes" aspirants politiques rattrapés par les limiers du Net.

[Dossier] Législatives 2019 : Où en sont les rapports entre presse et politique ?
Certaines ne doit leurs nominations qu'en bénéficiant certaines faveurs sous l’actuel gouvernement. Question pour « Qui veut gagner des millions ? » : Comment une employée à temps plein de la MBC, donc pas une entrepreneur, a pu être nommée à la présidence du National Women Entrepreneur Council ? C’est un non-sens. 

Sandra Mayotte, chanteuse et ex-animatrice de la MBC, est la nouvelle recrue de l'Alliance Morisien (MSM-ML) pour l'investiture dans la circonscription numéro 14 (Savanne/Rivière-Noire) : «Je ne permettrai à personne de dire qu’un animateur de la radio ou un artiste n’a pas sa place au parlement».

« Monn pare pou aide le pei avec Pravind Jugnauth. 1,2,3 pisso. Nou pou amenn piso dans 14 ».

[Dossier] Législatives 2019 : Où en sont les rapports entre presse et politique ?
Harshani Mahadoo, ex-animatrice radio, candidate du Reform Party de Roshi Badhain dans la circonscription nº 12 (Mahébourg–PlaineMaignen). : Nous ne sommes plus à l’ère de voter «get figir». 

Subhashinee Mahadao-Luchmun Roy : «Mo pa fer zis lanons sante.» 

L'ex-animatrice radio de Planet Fm, Radio Plus, et encore tout récemment de la MBC il y a deux semaines, a tout plaqué comme son confrère Bablee pour rejoindre l'Alliance Morisien et sera probablement candidate au n°4, Port-Louis Nord–Montagne-Longue.

[Dossier] Législatives 2019 : Où en sont les rapports entre presse et politique ?
Pourquoi ceux qui travaillent dans les médias sont si recherchés en 2019 ? 

Il y a plusieurs facteurs, dont la notoriété, même surfaite et virtuelle, sont sollicités par les partis.
Avec une campagne électorale courte, aucun état-major politique ne va aligner un parfait inconnu dont il faudra au moins deux semaines pour le faire connaître de l’électorat. Dans un tel cas de figure, un journaliste est évidemment privilégié. Pour cette même raison, certains partis (le MMM par exemple) vont aligner d’anciens députés (le Dr Ramloll) évanouis dans la nature alors que d’autres (le Ptr par exemple) vont déterrer les adversaires acharnés (Ashock Jugnauth).

Le MSM, par exemple, ayant aligné tout et n’importe quoi, surtout n’importe qui, en 2014 ont un réel besoin de renouvellement. Ainsi, au Sun Trust, c’est « portes ouvertes » à tous les ambitieux, et les gens des médias n’en manque pas. 

Bablee n’a jamais été récompensé par Jugnauth père. C’est le fils qui va réparer « l’erreur ».

Évidemment, la communauté jouera et la caste comptera, mais obtenir des voix parce qu’on « koz kozer ki bizin cozer », pour prendre un exemple, ou parce qu’on danse Makalapo, cela pourrait jouer aussi !

Il est impératif de faire la distinction entre journalistes et animateurs. 

Gilbert Bablee et Leevy Frivet sont les seuls à tomber dans la catégorie« journaliste ». Depuis quelques années, Bablee est davantage connu comme animateur radio. Il a longtemps été associé avec le MSM. D’ailleurs, il a rendu de fiers services au Sun Trust, faisant partie de ceux qui, de 1995 à 2000, ont aidé à faire tomber le gouvernement Ramgoolam. Journaliste-enquêteur au Défi Plus, à l’époque, ses dossiers et enquêtes, avec l’aide de John Doe (avocat qui a gardé son identité secrètes, mais dont tout le monde connaît l’identité ou plutôt les deux car il y en a eu au moins deux). 

Si Leevy Frivet peut aussi être considéré comme journaliste, il n’est pas connu pour avoir des sympathies MSM. Certes, grâce à ses connexions et sa proximité avec Soodesh Callichurn, il est devenu attaché de presse et a voulu monter un autre palier en peu de temps. D’ailleurs, sitôt qu’il a eu confirmation qu’il n’aura pas d’investiture, il est rapidement passé chez le Reform Party. Comme quoi ! 

La mauvaise foi de Radio Plus

Plus méchante que ça tu meurs ! Lorsque la candidature de Subashnee Mahadeo a été annoncée, pendant toute la journée, Radio Plus l’a décrite comme « animatrice de la MBC », sans mentionner à un seul instant qu’elle a été « animatrice de Radio Plus ». Cela, alors qu’elle a été embauchée à Best Fm (MBC) il y a moins de deux mois et qu’elle a travaillé pendant des années à la radio, qui a d’ailleurs contribué à sa popularité. Radio Plus donc ne connaît Sunashnee que comme animatrice de la MBC. 

Concernant Gilbert Bablee, Radio Plus fait encore mieux. Dans ses différents bulletins, alors que les présentateurs donnent des compléments d’information sur tous les quidams qui débarquent au PMO, son « animateur vedette » est simplement décrit comme « Gilbert Bablee ». Sans plus ! Ce n’est que le lendemain que l’on apprendra que Gilbert Bablee a sous sa démission de la radio pour rejoindre le MSM. 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.