Menu

Politique

Dossier Chagos : « Encore trop tôt pour crier victoire », affirme Bérenger


Rédigé par E. Moris le Dimanche 6 Novembre 2022



En conférence de presse de l'entente L'Espoir samedi, Paul Bérenger est longuement revenu sur le dossier des Chagos. Il a exprimé sa satisfaction que le Royaume-Uni ait « enfin » changé de position. Néanmoins, il a précisé que le Royaume-Uni a simplement accepté d'engager des discussions avec Maurice sur l'archipel mais n'a pas pris l'engagement de nous restituer notre souveraineté. De ce fait, a-t-il déclaré, « nous n'avons pas encore le droit de crier victoire ». 

Paul Bérenger a insisté que le MMM a été le premier à réclamer la souveraineté de Maurice sur les Chagos. Il a ajouté que, par la suite, plusieurs Premiers ministres, soit Navin Ramgoolam, lui-même et sir Anerood Jugnauth, ont tous contribué à faire avancer ce dossier. Xavier-Luc Duval, de son côté, a salué « la contribution de Navin Ramgoolam ». Il a rappelé que c'est le leader du PTr qui avait retenu les services de Philippe Sands, King's Counsel. « Heureusement que ce gouvernement a gardé Me Philippe Sands », a alors ironisé Paul Bérenger.

Dimanche 6 Novembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.