Politique

[Dossier] Après l'affaire Jamal Khashoggi, qui soutient encore l'Arabie Saoudite?

Mercredi 24 Octobre 2018

Le forum économique qui a eu lieu le mardi 23 octobre à jeudi, à Ryad a été boycotté par de nombreuses personnalités politiques et des grands patrons internationaux, après la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans l'enceinte du consulat d'Istanbul.


Prince Abdulaziz Bin Saud Bin Naif Bin Abdulaziz Al Saud et le Premier ministre Pravind Jugnauth.
Prince Abdulaziz Bin Saud Bin Naif Bin Abdulaziz Al Saud et le Premier ministre Pravind Jugnauth.
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire, la patronne du FMI Christine Lagarde ou les patrons des géants français EDF et allemand Siemens font partie des invités ayant renoncé à se rendre à cette conférence, organisée par le fonds souverain saoudien. La patron de Total, Patrick Pouyanné a justifié sa présence « Je suis intimement persuadé que la politique de la chaise vide ne fait pas avancer les choses, notamment quand il s’agit du respect des droits de l’homme. Les politiques de boycott et de retrait de l’investissement ne font que pénaliser les populations ».

Le "Davos du désert" en Arabie Saoudite devait servir de vitrine aux réformes économiques lancées par le prince héritier Mohammed ben Salmane, considéré comme l'homme fort de l'Arabie saoudite. 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, rival de l'Arabie saoudite dans la région, a fait une déclaration sur l'affaire Khashoggi mardi au parlement, le jour même où s'ouvre cette conférence. "Nous cherchons la justice ici, et toute la vérité sera révélée (...), la vérité nue", a-t-il dit. 

Pour le reste, le fracassant feu d'artifice promis n'accouchera, en apparence au moins, que d'un lâcher de pétards plus ou moins mouillés. Passons sur les condoléances, adressées à la famille du défunt mais aussi au "monde des médias" ; ce qui, de la part d'un prédateur aguerri de la liberté d'expression dans son propre pays, requiert une bonne dose de cynisme.

Après avoir soutenu que le journaliste était ressorti vivant du consulat, les autorités saoudiennes ont finalement admis samedi que Jamal Khashoggi y avait été tué, mais nié toute préméditation. 

A Maurice, le leader de l'opposition Xavier Duval a appellé au boycott du forum international sur l'investissement qui se déroule en ce moment dans la capitale saoudienne, Ryad. 
« Maurice doit rejoindre les grands pays démocratiques qui s’engagent à un boycott diplomatique de l’Arabie Saoudite ».
Un boycott alors que la Saudi Fund for Development a aligné 100 millions de dollars au gouvernement mauricien ?

Pour la transparence il faudra repasser ! A chaque fois que des "dons" des pays "amis" pleuvent sur Maurice, c'est le flou total sur les transactions. 

Non seulement le gouvernement mauricien continue de garder le silence absolu concernant le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, mais aussi sur des transactions avec les pays arabes qui se font en coulisse, loin des regards des citoyens.

Le député Soodhun n’a jamais caché sa proximité avec la famille royale en Arabie saoudite. Avec force et salamecs, il a souvent mis en exergue le fait qu’il entretient des relations privilégiées avec le prince Mohammed bin Salman. Lui si volubile est tenu au silence...ça fait du bien aux oreilles et aux tympans, mais les circonstances sont trop graves pour que ce genre d'attitude passe inaperçue.

Lire également : 

https://www.zinfos-moris.com/La-Saudi-Fund-for-Development-aligne-100-millions-de-dollars-au-gouvernement-mauricien_a2106.html

https://www.zinfos-moris.com/Les-dons-du-prince-du-desert-Abdulaziz-Al-Saud-valent-leur-pesant-d-or_a218.html


 


Rédigé par E. Moris le Mercredi 24 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.