Menu



Société

Dookun-Luchoomun dévoile le plan de soutien pédagogique en ligne proposé aux étudiants


Rédigé par E. Moris le Mercredi 1 Avril 2020



Une série de précisions annoncées par la ministre de l’Éducation à la mi-journée. Ainsi, elle explique que les deux premières semaines de confinement équivalaient aux vacances du premier trimestre. Jusque-là, cela n’avait pas été tellement clair, même si le Premier ministre l’avait évoqué à un moment. 

Donc, pour Leela Devi Dookun-Luchoomun, les écoles auraient dû rouvrir leurs portes le 6 avril. Mais comme le confinement a été prolongé, le ministère de l’Éducation et les organismes concernés, ainsi que les enseignants et la MBC, ont travaillé à la préparation d’un programme de soutien pédagogique pour les enfants. 

A partir du 6 avril, la MBC mettra 4 chaînes à la dispositions des étudiants.

Elles diffuseront des programmes enregistrés pour les élèves du primaire, c’est-à-dire des grades 1 à 6. Ces leçons seront diffusées de 8h30 à 15 heures. L’heure de ces programmes seront annoncées par la MBC. Il s’agit de leçons que certains enseignants ont enregistrées de chez eux. 

Concernant le Early Digital Programme, Leela Devi Dookun-Luchoomun a annoncé que le Mauritius Institute of Education a mis tous les programme sur son site. Il en sera de même pour les étudiants nécessitant une attention particulière. 

- Pour ce qui est du secondaire, notamment les grades 10 à 13, les cours seront diffusés sur les quatre chaînes de la MBC à partir de 15 heures.

- Pour les élèves du secondaire des grades supérieurs, le ministère indique qu’il va faire de sorte que les enseignants puissent rester en contact avec leurs étudiants à travers Microsoft 365 et ZOOM. En même temps,les programmes d’études sont déjà disponibles en ligne. 

Enfin, pour le préscolaire aussi, les programmes sont disponibles sur le site du MIE.

Mercredi 1 Avril 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.