Menu



Santé

Don du sang : le Premier ministre donne de sa personne


Rédigé par E. Moris le Jeudi 26 Août 2021



On se croirait en pleine campagne électorale ! C'est simple, le Premier ministre (PM), Pravind Jugnauth, est partout. Au plus haut sommet de l'Etat, les spin doctor payés à grand fais, ont pris note du déficit d'image et de popularité de leur patron.

Quand il n'est pas occupé à inaugurer un autopont ou une route, il donne de sa personne en participant au don du sang. Personne n'est dupe à cette opération de communication, bien que donner l'exemple est appréciable.

Rappelons que les un an de l'une des plus grandes manifestations citoyennes du pays avec le « BLD» approche. La marche du 29 août 2020 est une date « historique » dans l'histoire du pays. Organisée par Bruneau Laurette, l'infatigable travailleur social, des milliers de Mauriciens ont répondu à son appel et étaient descendus dans les rues de la capitale après la gestion du naufrage du Wakashio et les conséquences de la marée noire qui ont touché la côte Est de l'île Maurice. L'incompétence du gouvernement avait fini par soulever un vent de révolte.

La défiance des Mauriciens envers le gouvernement résulte d'un manque de transparence. Sans compter que le Premier ministre, Pravind Jugnauth a toujours refusé de s'excuser. Il maintient que son gouvernement est irréprochable. Une manifestation d’une ampleur exceptionnelle avec des appels à la démission du premier ministre, « Lév paké aller ». Depuis, malgré la pandémie et les restrictions sanitaires, la lutte continue. Des citoyens continuent de dénoncer la corruption, les inégalités sociales, la mainmise sur le pouvoir de certaines familles et un régime perçu comme de plus en plus autoritaire.
 

Don du sang : le Premier ministre donne de sa personne

Jeudi 26 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.