Politique

[Divali] Pravind Jugnauth : «Je suis inspiré par l’humilité du dieu Ram»

Dimanche 20 Octobre 2019

Lors des célébrations officielles de la fête Divali à la Hindu House à Port-Louis ce dimanche, Pravind Jugnauth affirme qu'il est sur le droit chemin et qu'il oeuvre pour tous les citoyens issus de chaque couche sociale. Pravind Jugnauth a évoqué une nouvelle fois, son attention particulière aux personnes âgées.

Sans surprise, le leader du MSM a critiqué sans le nommer son adversaire politique, Navin Ramgoolam en évoquant la vie et les principes du dieu Ram.

«Je suis inspiré par l’humilité du dieu Ram».

Le chef du gouvernement n'a pas hésité à faire des allusions sur l’abus du pouvoir en concluant que Ram n’a ni dévalisé son royaume et encore mois son propre palais. (Référence aux relevés bancaires de Navin Ramgoolam publiés par une certaine presse).

«Ram était humble et n’avait pas d’ambition personnelle qui le ronge. Le pouvoir ne lui montait pas à la tête. Il n'avait pas perdu ses repères moraux et ses valeurs». Rappelant également que «Ram a fait le bonheur de son peuple». 

Pas de Bérenger ou de Ramgoolam à la Hindu House ce dimanche

Les célébrations de Divali par la Hindu House se feront sans Navin Ramgoolam et Paul Bérenger. Ainsi, Pravind Jugnauth, l’invité d’honneur, sera le seul leader politique à être de la fête.

D’autant que Xavier-Luc Duval se trouvera à Rodrigues ce week-end. Mais il sera représenté par Malini Sewocksing. Navin Ramgoolam et Paul Bérenger ont, eux, carrément décliné l’invitation.
 

Rédigé par E. Moris le Dimanche 20 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.