Menu



Politique

Diplomatie : Le gouvernement profite du lapsus d’Assirvaden dans l'affaire Soodhun


Rédigé par E. Moris le Mercredi 31 Mars 2021



Il y a eu une confusion terrible… à partir d’un lapsus. La semaine dernière au Parlement, Patrick Assirvaden a demandé si Showkutally Soodhun est « persona non grata aux… Émirats arabes unis ». En fait, il aurait dû parler d’Arabie saoudite. Mais ce lapsus a de lourdes conséquences car Alan Ganoo avait dit que Soodhun était accrédité aux Émirats arabes unis juste avant. C’est ce qui était d’ailleurs à l’origine du lapsus. 

Les Mauriciens contestent à l'unanimité la décoration de Sooroodjev Phokeer, le Speaker de l'Assemblée nationale

Néanmoins, voilà la bassesse dans laquelle patauge le gouvernement, avec la marionnette qu’est le Speaker. En quoi cette question embarrasse-t-elle le gouvernement mauricien vis-à-vis des Émirats arabes unis ? Pourtant, sur un supposé embarras, en aucune façon confirmé, le Speaker a décidé de retirer la question de Patrick Assirvaden du Hansard et de l’enregistrement officiel des travaux de mardi dernier. Cela a eu l’impact désiré. D’abord, Patrick Assirvaden a contesté énergiquement contre cette décision… alors qu’il n’y pouvait rien. 

Résultat : il a été expulsé. Arvin Boolell, en vrai chef de file, s’est porté à la rescousse de Patrick Assirvaden. Résultat : il a été expulsé également. Évidemment, devant une telle bassesse de la part du Speaker, Paul Bérenger ne pouvait se taire. D’autant qu’il ne supporte même pas de respirer le même air que Sooroojdev Phokeer ! Résultat : il a été expulsé lui aussi. Et comme toujours, son sherpa Rajesh Bhagwan, qui pense avec sa bouche. Expulsé lui aussi ! 

Étonnement, le plus intelligent dans l’histoire a été Shakeel Mohamed. Il a tenté de retenir Patrick Assirvaden pour l’empêcher d’obtenir une expulsion. Peut-être est-ce les nombreuses suspensions qui ont assagi le bouillant député du no 3 ?

Mais mieux, Paul Bérenger, Rajesh Bhagwan et Arvin Boolell ont été named par le Speaker. Ce qui fait que le Premier ministre a présenté trois motions, une pour chacune, pour les suspendre pour la séance du jour et toutes les séances qui vont suivre jusqu’aux prochaines élections. Non, vous ne rêvez pas ! À moins qu’ils ne présentent des excuses sans réserves! Dans ce cas, la suspension sera levée. 

Des motions secondées par Steven Obeegadoo. C’est tout dire ! Oui, le gouvernement utilise des stratégies qui ne sont pas honorables. Mais il faut aussi reconnaître que certains élus de l’opposition agissent de manière stupide. 

Maintenant pour le trio Bérenger-Bhagwan-Boolell, les trois B, c’est soit les excuses ou la suspension. Dans les deux cas, le gouvernement gagne. 

Mais venons-en maintenant au Speaker. Il déshonore le Parlement. Phokeer, c’est la bassesse. C’est tout ce qu’il y a d’exécrable. Il joue tellement bien son rôle de défenseur du gouvernement qu’à un moment, il a empêché une question à laquelle le Premier ministre a tenu à répondre. Une autre fois, il n’a pas trouvé de question dans les phrases kilométriques de Xavier-Luc Duval alors que le Premier ministre a, lui, compris. 

Mais le pire a été lors de la présentation des motions du Premier ministre pour suspendre les trois élus (les trois B) pour toute la session. Alors que Pravind Jugnauth évoquait le premier député du no 20, Sooroojdev Phokeer lisait le papier concernant Arvin Boolell, député du no 18. En fait, il ne fait que lire ce qui lui est présenté. Il ne comprend rien à rien ! Mieux, il n’écoute même pas… Et ce personnage grotesque est désormais GOSK.

Mercredi 31 Mars 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 31/03/2021 11:23
donc c'est
soit se courber
soit etre exclu jusqu'en 2024 !!!
c'est une diktature
et c'est ILLEGAL !
estez en cour supreme !! ou devant le conseil de la reine!
ou alors faites un gvt de l'ombre ! qui posera des questions auxquelles des avocats repondront comme s'ils etaient pra_vid19 et ses sinistres !
RIDICULISEZ ce gvt !
faites des conferences de presse pdt les sessions au parlement ! et desertez ce parlement pour que MBC presente une salle vidée pour la posterité!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.