Menu

Politique

Diffusion de photos et vidéos intimes : Kalpana Koonjoo-Shah a pris son temps pour condamner...


Rédigé par E. Moris le Mardi 11 Octobre 2022



@ GIS Mauritius
@ GIS Mauritius
Elle condamne sévèrement. Elle condamne haut et fort. Mais elle a pris tout son temps la Kalpana. Contrairement à d'autres situation, la ministre de l'Égalité des genres n'a pas réagi au quart de tour pour dire que c'est condamnable et répréhensible de publier des photos et vidéos intimes de Doomila Moheeputh.

Elle avait les deux pieds sur la pédale de frein... et même une main sur le frein à bras. Il a fallu que, hier, elle participe à l'inauguration d'un Wellness Centre et que les journalistes l'interrogent pour qu'elle  soutiennent haut et fort qu'elle condamne sévèrement de tels actes. Mais en bonne politicienne, Kalpana Koonjoo-Shah a précisé que le cas de Doomila Moheeputh n'est pas un cas unique.

On aurait pu avoir l'impression que cela lui fend le coeur de prendre le parti de Doomila Moheeputh... même sur cette affaire. Donc, Kalpana Koonjoo-Shah a déclaré qu'elle condamne toute diffusion de photos et vidéos intimes de n'importe quelle femme. Elle affirme qu'elle laisse les autorités faire leur job et rappelle que le comité, mis sur pied après l'épisode Télégram, où des photos de jeunes filles nues avaient été postées, est sur le point de boucler son rapport. Mais le document sera étudié par le conseil des ministres d'abord.

Mardi 11 Octobre 2022


1.Posté par Chatwa le 11/10/2022 13:48
KKSHATTE toujours égale à elle même! Cette femme, la honte personnifiée qui jure comme un charretier au parlement et ensuite qui dort comme un loir et qui en excès de zèle, défend comme un pied Pinok 19, Ti Crétin ne mérite certainement pas sa place au parlement et surtout comme ministre!!! Elle est le reflet de ce gouvernement pourri....

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.