Menu

International

Diego Garcia : Londres veut régler le problème srilankais bloqués depuis de mois sur l'archipel


Rédigé par E. Moris le Mardi 14 Juin 2022

Il s’agit d’une info de la chaîne Channel 4. Les autorités britanniques tentent de trouver une solution pour les Sri Lankais bloqués dans un camp sur l’île de Diego Garcia.



Pourquoi ce changement d’attitude ? En tout cas, ce n’est pas parce que Sa Majesté a été émue par le sort de ces 120 tamouls sri-lankais. Non ! Primo, Londres veut éviter que l’affaire ne prenne des proportions internationales. D’autant que les associations pour la défense des droits humains ont pris le dossier en main. Deuxio, Londres veut éviter une action devant une cour internationale… même si cela a peu de chances d’aboutir. N’empêche qu’une nouvelle accusation de privation des droits humains à Diego Garcia, qui fait partie des îles desquelles les Chagossiens ont été déportés, cela aurait été la goutte d’eau. Troisièmement, toute action pouvant miner la réputation de Londres lorsque des peuples autochtones sont concernés sert la cause de Maurice dans la revendication de la souveraineté des Chagos.

Rappelons que les 120 tamouls sri-lankais, soit 10 familles et 28 enfants, ont été sauvés d'un bateau en perdition. Ils ont ensuite été conduits à Diego Garcia où ils sont parqués dans un camp. Mais si Londres cherche une solution, il n’est pas question de les emmener sur un territoire britannique. Car ils pourraient demander l’asile. Aider oui, mais pas en donnant la nationalité britannique ! Même les descendants des Chagossiens, pourtant déracinés, n’ont pas tous la nationalité britannique. Alors des Sri-Lankais !!!

Mardi 14 Juin 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 14/06/2022 09:02
Maurice veut récupérer les Chagos pour livrer ça à l'Inde sur un plateau?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.