Menu

International

Devant la haute cour de l’Inde : Maurice cité dans un scandale de blanchiment d’argent


Rédigé par E. Moris le Samedi 2 Avril 2022



L’affaire implique l’épouse de l'ancien promoteur d'Unitech Sanjay Chandra. Ce dernier et son épouse Preeti sont tous deux incarcérés. Mais cette dernière a fait une demande de libération provisoire afin de participer aux derniers rites de sa grand-mère maternelle. Mais l’Enforcement Directorate indien s’est opposé à cette requête. 

Son représentant, l’Assistant Solicitor General Madhavi Divan, a déclaré aux juges Chandrachud et Shah que Preeti Chandra était activement impliquée dans une vaste opération de blanchiment d'argent. Elle opérait depuis les Émirats arabes unis. L’Enforcement Directorate, a-t-il ajouté, a découvert qu’elle avait divers actifs dans les îles Caïmans, à Maurice et à Singapour notamment. Il a ajouté qu’elle a désormais la nationalité dominicaine, un pays avec lequel l’Inde n’a pas de traité d'extradition. 

Toutefois, après avoir écouté les arguments des deux parties, la haute cour a autorisé Preeti Chandra à sortir de prison entre 10 heures et 15 heures pendant une journée pour assister à la cérémonie des derniers sacrements de sa grand-mère. La Cour a ordonné aux officiers de police de l'escorter jusqu'au lieu qu'elle souhaite visiter, et elle ne sera pas autorisée à utiliser un téléphone portable ou à accéder à des documents.

Samedi 2 Avril 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.