Justice

Deuxième arrestation pour l’avoué Rajendra Appaja

Lundi 3 Décembre 2018

Cet avoué de longue expérience était le représentant légal de la compagnie Sunkai. L’ICAC lui reproche d’avoir agi en tant que conseiller tout en sachant que le statut de la compagnie était douteux. Il lui est aussi reproché d'avoir touché des frais totalisant Rs 550 000 en plusieurs tranches. 

Selon l’ICAC, en février 2013, Me Appajala a écrit à la FSC pour demander si la compagnie opère dans la légalité et, au cas contraire, quels sont les permis requis pour opérer en tant que Investment Management company. A ce moment, l’affaire commence à faire du bruit. 

L’ICAC reproche aussi à Me Appajalah d’avoir agi comme agent pour Sunkai Ltd. Il aurait encouragé au moins quatre personnes à investir dans la compagnie, dont deux qu’il aurait personnellement véhiculées jusqu'au siège de celle-ci. 

De plus, l’enquête de l’ICAC a démontré que Bimla Ramloll, principal suspect dans le ponzi scheme, utilisait des formulaires apposées du sceau de l’avoué afin de convaincre ses clients de la légalité de ses activités. 

Me Appajalah comparaîtra en cour à Rose Hill durant la journée. Une accusation de blanchiment d’argent sera retenue contre lui. 

L’accusation provisoire porte sur un chèque de Rs 250,000 des Rs 550,000 qu’il a perçus pour ses services. 

L’ICAC a déjà procédé à l’arrestation de Bimla Ramloll, Mohit Ramloll et Kevin Ramsaran dans cette affaire.

Rédigé par E. Moris le Lundi 3 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.