Menu



Société

Des photos de l’équipage du Wakashio dans un resto font polémique


Rédigé par E. Moris le Lundi 2 Août 2021



@ Bruneau Laurette
@ Bruneau Laurette
C’est l’activiste Bruneau Laurette qui a mis le feu aux poudres. Il a posté trois photos de l’équipage du Wakashio en compagnie de certains membres de la force policière.

C’est davantage la légende qui a suscité la polémique. « Qui sommes-nous ? Nous étions à Les Canisses, à Grand Baie, dimanche pour un déjeuner avec des membres de la police », écrit-il sous les photos. Les réactions ne se sont pas fait attendre. Tout a été dit, des vertes et des pas mûres. Mais peut-être faudrait-il lier ce déjeuner avec les pressions qui sont mises sur la police et les autorités mauriciennes en général pour libérer l’équipage du Wakashio.

Rappelons que seuls le capitaine et le second sont poursuivis. Les autres membres d’équipage sont contraints de demeurer dans le pays car ils pourraient être invités à témoigner dans le cadre des travaux de la cour d’investigation. « Le traitement accordé aux membres de l’équipage porte atteinte aux droits humains », avait d’ailleurs déclaré David Heindel, de l’International Transport Workers’ Federation.

Il avait écrit au président de la République à Maurice pour demander le rapatriement de ces individus, qui sont principalement indiens, Sri Lankais et Taiwanais. Est-ce que ce déjeuner n’est-il pas une mise en scène pour dire au monde que l’équipage est bien traité ? L’objectif n’est-il pas de montrer que l’équipage est « heureux comme Lazzaro » ? Évidemment, il n’y a qu’à Maurice qu’on peut faire une mise en scène aussi bancal !

@ Bruneau Laurette
@ Bruneau Laurette

Lundi 2 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.