Santé

Des diaysés victimes de malaise à la City Clinic, pris en charge par l'hôpital Jeetoo

Mercredi 8 Août 2018

Mardi 6 août, quatorze patients dialysés, référés par le ministère de la Santé à la City Clinic à Port-Louis ont été pris de malaise.


Des diaysés victimes de malaise à la City Clinic, pris en charge par l'hôpital Jeetoo
Les patients ont été pris en charge par l'hôpital Jeetoo à Port-Louis. Ils se portent bien selon les médecins. Leur pronostic vital n’était pas engagé et leur état de santé était stable.

Lundi 6 août, selon le Dr Tapash Saha, administrateur de la clinique, les séances ont été interrompues après que cinq des seize patients ont été pris de crampes. Le lendemain dans  la matinée du mardi 7 août, deux autres patients ont présenté les mêmes symptômes. 

Une enquête initiée par le ministère de la Santé est en cours pour déterminer les causes de ces malaises. Il est difficile à ce stade de déterminer la source du problème. Il faut attendre les résultats des analyses et les conclusions de l’enquête.

Les 54 patients référés par le ministère de la Santé à ce centre privé de dialyse seront transférés vers d'autres centres de dialyse. La majorité des patients seront traités à l’établissement de santé publique de Port-Louis.

Le nombre de dialysés dans les hôpitaux et cliniques ayant une insuffisance rénale sont en augmentation à l'île Maurice. 

Les structures hospitalières sont en manque d'appareils de dialyse, à l'instar de l'hôpital de Flacq avec 26 dialyseurs pour 165 patients, ou à l'hôpital du Nord avec 25 appareils de dialyse pour 150 malades et encore à l'hôpital de Rose-Belle avec ses 32 dialyseurs pour 117 dialysés.

Pour les dialysés c'est devenu un parcours des combattants, si dans certains établissements la prise en charge est bien suivi, certaines unités déplorent le surchauffe et le refroidissement par les ventilateurs  ou lorsque les appareils se mettent en mode alarme en plein dialyse.

De jours en jours la liste d’attente pour les malades s’allonge car de plus en plus les dialyseurs tombent en panne ou sont inutilisables.

Rédigé par E. Moris le Mercredi 8 Août 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.