Menu


Société

Des contrats de rénovation à la pelle pour Pad Co


Rédigé par E. Moris le Jeudi 5 Septembre 2019

La Rédaction de Zinfos Moris mettra en lumière chaque mois, un dossier consacré aux entreprises qui raflent à la pelle les contrats gouvernementaux. Nous nous intéressons aujourd'hui à la société Pad Co, qui a déjà fait l'objet de différents articles dans nos colonnes.



Les chantiers pullulent dans le pays. Pravind Jugnauth a bien compris que si son bilan n’est pas très positif en termes de gouvernance, l'important à l'heure du bilan c'est d'en mettre plein les yeux et ainsi pouvoir revendiquer un prochain mandat cette fois-ci dans les urnes.

L'idée c'est de donner l'impression que le pays se construit dans la modernité… même si, dans certains cas, cela peut se faire au détriment des espaces verts ou des infrastructures existantes.

L'ensemble du pays est donc en plein travaux et ça ne semble ne vouloir jamais s'arrêter pour le bonheur de certaines entreprises qui raflent à un rythme régulier de gros contrats. C’est la même chose sous tous les gouvernements, que le Premier ministre soit un des Jugnauth ou Ramgoolam ou encore Bérenger (qui n’a cependant été que deux ans au pouvoir). 
       
C’est un système qui ne profite qu’à un petit nombre, au détriment de la population. Et de temps à autre, Zinfos Moris va braquer les projecteurs sur l’un des acteurs de ce petit jeu de chaises musicales…

Car qu’on ne se trompe pas, certains en profitent sous un gouvernement, d’autres sous un autre régime. Mais il y a aussi des petits malins bien établis qui sont toujours là malgré une alternance au niveau du pouvoir. 

20 ans après sa construction, Landscope Mauritius a décidé de procéder à une rénovation complète du Port-Louis Waterfront. C'est Alain Hao Thyn Voon, le Managing Director de PAD CO qui s'occupe de ce chantier «pas évident» à gérer. Ce que l'on sait moins, c'est que son entreprise est impliqué sur 17 autres sites à travers le pays. 

Parmi les plus importants : la construction d’une tour de contrôle à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam, le radar du Trou-aux-cerfs (un projet financé à travers la Japan International Cooperation Agency (JICA), en l’occurrence la compagnie japonaise Shimizu Corporation et son partenaire local, PADCo. Ltd, de Alain Hao Thyn Voon, depuis septembre 2016) et la rénovation des sites de compétition des Jeux des îles de l’océan Indien 2019. 

Alain Hao Thyn Voon n'est nul autre que le fils de Philippe Hao Thyn Voon, président du comité olympique. Sa société Pad&Co semble être un acteur majeur dans le secteur de la construction à Maurice et également dans les petits souliers du gouvernement. 

La preuve en est, quand Pad& Co n'est pas le principal contracteur pour des travaux à la Banque de Maurice, l'entreprise a décroché un certain nombre de contrats du gouvernement et des organismes parapublics. 

Pour exemple, la compagnie fait partie des sept compagnies retenues pour assurer la construction de nouvelles routes et le 'upgrading' de celles existantes. Il s'agit d'une grosse série de contrats de la National Development Unit. Pad&Co obtiendra Rs 486 millions des Rs 2,5 milliards qui seront déboursées par cet organisme.

Harbour Cruise Terminal à Port-Louis

Maurice a décidé d’investir dans une nouvelle installation de croisière à usages multiples afin d’accroître le tourisme dans l’économie de l’île.

Si Bermello Ajamil & Partners, en association avec les ingénieurs locaux GIBB Mauritius Ltd., ont été sollicités pour la conception d’un terminal de croisière au coût de 14 millions de dollars. Le contrat de construction a été alloué le 21 août au joint-venture CRBC-PADCO, et le projet sera financé entièrement par la Mauritius Ports Authority, à hauteur de 669 millions de roupies. 

PAD CO s'est également vu confier par le ministère de l'Environnement / l'Autorité des ports de Maurice (MPA), la réhabilitation de 300 mètres de long du littoral annexé au cimetière de Cap Malheureux. Et se lancera dans une série de projets d'extension, de modernisation et de renforcement du terminal à conteneurs.

Pour contenir les matériaux de dragage en vue de la remise en état des terres, deux barrages de 2 400 mètres de long et de 700 mètres de long ont été construits par les PAD CO à Fort George et Fort William.

PAD CO a été désigné en tant qu'entrepreneur principal pour le projet de désencrage à Rodrigues. Ce qui implique le nettoyage, l’agrandissement et le dragage du canal de navigation existant entre Port Mathurin et Oyster Bay et une deuxième phase de travaux, comprenant des travaux de dragage à la Pointe La Gueule.

Donc plus heureux que PAD CO, tu meurs !


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.