Faits Divers

Des cocktails Molotov lancés sur la maison des Ruhomally

Mardi 6 Novembre 2018

Panneaux de vitre brisés, kérosène déversé… C’est le constat qu’ont fait les Ruhomally après avoir été réveillés en sursaut vers 04 heures ce matin.

C’est le bruit fait par des cocktails Molotov lancés en direction de leur maison qui a tiré Hassenjee et Farihah Ruhomally de leur lit.

Pour rappel, le couple a été interpellé à deux reprises par la police, une fois suite à une plainte de Showkutally Soodhun et une autre après la publication d’une photo de Kobita Jugnauth et de Sherry Singh sur Facebook

La police de Sodnac s’est rendue chez les Ruhomally ce matin.

Hassenjee Ruhomally aurait partagé sur sa page Facebook quelques heures après l'incident :

"Ceci sera possiblement mon dernier poste sur la situation politique dans ce pays. Je préfère déclarer vaincu. Car aujourd’hui, malheureusement, je dois mettre à l’abri ma famille. Seuls, ma femme et moi, on ne peut se battre contre la répression. Vous avez gagné. J’ai toujours ma liberté de pensée. Et cela personne ne pourrait me le prendre.

Toutefois, je vais informer la presse internationale, les Nations unies s’il le faut, et mettre un cas en cour suprême, pour que Maurice retrouve sa liberté. Je suis un dur à cuire, et je me battrai avec des armes légales, pas comme des LACHES."

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Hassenjee-Ruhomally-de-nouveau-la-cible-des-proches-du-pouvoir_a2025.html

https://www.zinfos-moris.com/Hassenjee-Ruhomally-concede-deux-erreurs_a2179.html


https://www.zinfos-moris.com/Le-CEO-de-Mauritius-Telecom-Sherry-Singh-n-a-pas-eu-gain-de-cause-contre-le-couple-Ruhomally_a2148.html

Rédigé par E. Moris le Mardi 6 Novembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.