Menu


Société

Des clients arnaqués via Viber, la MCB appelle à la vigilance


Rédigé par E. Moris le Vendredi 28 Février 2020



Vous ne pouvez gagner au loto si vous ne jouez pas au préalable ! Quelques clients de la MCB se sont fait arnaquer après avoir reçu des appels, via l’application Viber, leur disant qu’ils avaient soi-disant gagné à un tirage au sort.

La MCB a demandé à ses clients d’être vigilants et de se rappeler qu’aucun de ses employés ne leur demandera des détails sur leurs comptes bancaires au téléphone. Car les escrocs ont réussi à embobiner les clients en leur faisant dévoiler leurs numéros de compte. 

Par exemple, une femme a été informée par son interlocuteur qu’elle avait un demi-million de roupies en guise de cadeau. Mais pour obtenir l’argent, elle devait donner son numéro de compte bancaire, celui de son compte de crédit et son mot de passe. Ce qu’elle a fait. Résultat : son compte a été débité de Rs 9 000.

Un autre client de la MCB, un habitant de Rose-Hill, s’est fait escroquer la somme de Rs 34 000. Il a reçu un appel d’un employé de la banque qui lui a demandé tous les détails, avant de débiter son comptes à trois reprises d’une somme totale de Rs 34 000. 

La MCB avait émis un communiqué le 4 décembre 2019 soulignant que des arnaqueurs utilisaient des applications mobiles comme Viber et WhatsApp pour pirater des comptes bancaires. Cette semaine, c’est la Mauritius Bankers Association qui monte au créneau pour attirer l’attention du public sur des demandes frauduleuses non-sollicitées, d’information personnelles et bancaires, qui circulent actuellement.



1.Posté par Arnaque viber le 29/02/2020 11:31
Surprenant que ce genre d'arnaque fonctionne encore. Si c'est trop beau pour être vrai, c'est sûrement que c'est faux et un employé de banque qui vous appelle par viber pour avoir tous vos détails c'est bizarre quand même !

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.