Société

Des Indiens à Agalega

Lundi 7 Janvier 2019

Capture d'écran Agaléga.
Capture d'écran Agaléga.
Une centaine d’ouvriers indiens ont débarqué à Agalega à la fin de décembre dans le cadre du démarrage des travaux pour la construction d’une grande piste d’atterrissage et l’aménagement d’un mini-port.

Pour le moment, ils vont s’atteler à la construction de logement pour tous ceux qui travailleront sur le chantier. Il se chuchote aussi qu’une trentaine de bâtiments seront également construits.

La piste d’atterrissage est le plus grand chantier que l’archipel a connu. Il sera de 3 000 mètres de long. Il est prévu que les travaux démarrent le 12 février.

Parmi la population d’Agalega, il y a une certaine appréhension. C’est ce qu’ont souligné les responsables des associations regroupant les travailleurs sociaux de l’archipel. Ils affirment qu’il y a des bâtiments qui n’étaient pas prévus au programme.

Le pire, c’est que certains habitants ont été informés qu’ils devront évacuer leurs maisons.

Pour l’instant, une dizaine de famille du village de La Source ont été notifiés de cette décision. Pour les porte-parole des Agaléens, cela n’était pas prévu. Ils déplorent une absence de dialogue. Ils disent appréhender le fait qu’environ 1 500 indiens débarqueront dans une île où ne résident que 330 Agaléens.

Rédigé par E. Moris le Lundi 7 Janvier 2019


1.Posté par Soobash le 13/01/2019 19:32
Pour détruire la nature .

2.Posté par Rigaud le 16/01/2019 14:03 (depuis mobile)
J'espère qu'il n'est pas prévu de massacrer la nature !!!
330 habitants et 1500 ouvriers qui débarquent, je comprends que les agaléens soient pas rassurés

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.