Menu



Société

Des Chagossiens devant l’ambassade britannique à la mi-journée


Rédigé par E. Moris le Vendredi 22 Novembre 2019



Non, ils ne viennent pas pour le visa, mais pour dénoncer une nouvelle fois la perfide Albion.

Le délai de six mois pour cesser l’occupation illégale de l’archipel des Chagos, contenu dans la résolution votée aux Nations Unies cette année, expire ce vendredi. Et comme la Grande-Bretagne n’a toujours pas l’intention de rendre les îles revendiquées par Maurice, des membres de la communauté chagossienne tiennent à se rappeler au bon souvenir du haut commissaire britannique.

D’autant que le premier tir de sommation a été lancé par le Premier ministre à l’Assemblée nationale hier. Pravind Jugnauth a notamment déclaré qu’un État de droit ne peut choisir quelle loi respecter et quelle loi faire fi. Il a aussi indiqué que Maurice va continuer à contester la présence britannique « comme représentante des Chagos », dans toutes les instances onusiennes et internationales.

Si la cour internationale de justice et une résolution de l’ONU, certes non contraignante, n’ont pas réussi à faire bouger la Grande-Bretagne, il n’est pas certain qu’une manifestation de quelques Chagossiens émeuvent les britanniques.

Vendredi 22 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.