Menu


Social

Dénouement positif dans les cas des ex-employés de l’Évêché


Rédigé par E. Moris le Vendredi 27 Décembre 2019



Jack Bizlall le dit… ou plutôt l’écrit sur sa page facebook ! Il y a eu dénouement positif dans l’affaire des anciens employés de l’Évêché.

Des accords ont été conclus avec l’ex-employeur, c’est-à-dire le Diocèse de Port-Louis.

C’est hier, jeudi, que ces rebondissements sont intervenus. Ainsi, Dolores Armoogum, qui était Messenger à l’Institut Cardinal Jean Margeot, accepte de partir contre une formule de départ qui comprend une compensation, un remboursement et une pension. Elle avait été suspendue en novembre 2018.

Michel Aurokium ne sera pas réintégré par l’Évêché, mais des négociations vont démarrer pour qu’il obtienne une compensation.

Dans les deux cas, l'Evêché aurait déboursé Rs 987 045 selon Jack Bizlall.

Ce dernier a aussi évoqué le cas de Lynelle Saintas, licenciée par la Fabrique de la Paroisse du Sacré Cœur. L’affaire est entendue ce vendredi au ministère du Travail. Christine Meunier, de son côté, sera réintégrée à son poste. Mais les modalités restent à être discuter. Elles le seront début janvier.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.