Menu

Société

Décompte au n°19: Cafouillage sur les chiffres, 73 bulletins de vote manquants


Rédigé par E. Moris le Mardi 1 Février 2022



C'est le scénario que personne ne pouvait prédire ! Lors du décompte au n°19 ce mardi 1er février, sous la supervision de l’Acting Master and Registrar Wendy Rangan au collège GMD Atchia à Port Louis, alors qu’il devait avoir 28 169 bulletins valides pour l’exercice, les officiers de la commission électorale se retrouvent avec seulement 28 096 bulletins, soit 73 de moins.

Rappelons que c'est ce mardi, deux ans après les résultats législatives et suite à une pétition électorale, que l’on saura qui d’Ivan Collendavelloo ou de Jenny Adebiro sera troisième élu(e) de la circonscription no 19.

Dans l’éventualité qu’Ivan Collendavelloo est maintenu comme troisième député de la circonscription, le gouvernement, avec Maneesh Gobin en tête, ne va pas se gêner pour traiter toutes les allégations de fraudes électorales comme de banals gesticulations venant de mauvais perdants.

Il va de soit que le bureau du commissaire électoral et les membres de la commission électorale seront soulagées. Car si le scénario contraire qui se produit, c’est-à-dire que Jenny Abediro est déclarée élue, ce sera comme si les dieux sont tombés sur la tête d’Irfan Rahman, de Yusuf Aboobakar et de toute la bande qui s’offrent une balade gratos à travers le pays en période électorale. Mais cela donnera du poids à toutes les allégations de fraude électorale évoquées par l’opposition.

Comment s’empêcher de penser que les élections ont été truquées ? Mais, il y a une autre situation qui serait cocasse. Et si les nouveaux résultats ne correspondent pas avec ceux de Paul Bérenger et Deven Nagalingum ? S’il y a aussi discrepancies une fois le recount effectué ?

Mardi 1 Février 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.