Menu


International

Décès de l'artiste Naziha Mestaoui, « One Heart One Tree »


Rédigé par E. Moris le Vendredi 1 Mai 2020



Spécialiste en projections visuelles et sonores, l’artiste belgo-tunisienne Naziha Mestaoui a imaginé « One Heart One Tree », une œuvre d’art spectaculaire qui a métamorphosé Paris en forêt de lumière lors de la Conférence internationale des Nations Unies sur les enjeux climatiques, la COP21 en 2015.

De la jungle urbaine à la forêt amazonienne, les oeuvres monumentales de cette pionnière des arts numériques a enchanté les villes pour mieux régénérer la nature. Elle est décédée mercredi d'une maladie. 

Le concept ‘One Beat On Tree’ a été présenté à Maurice dans le cadre de Porlwi by Nature en 2017.

Après « One Beat One Tree » en 2017 dans le cadre du festival de Plwi by Nature, Naziha Mestaoui, a également créer deux œuvres lumineuses inédites, sur le site du Dinarobin avec l’œuvre "Le chant des lucioles".

L’œuvre représente une forêt de bambous à l’extrémité desquelles, on retrouve 200 éoliennes miniatures, explique l’artiste. Une fois la nuit tombée, chaque éolienne s’allume au passage du vent, créant une vague onirique de lumières vacillantes. Telles des lucioles, elles apparaissent et disparaissent au gré du vent. 

A noter que 4000 arbres ont été plantés sur La Citadelle avec les organisations Friends of the Environment en collaboration avec la Fondation Currimjee et Forena. Plus de 145 000 arbres ont déjà pu être replantés dans le monde grâce au projet de Naziha Mestaoui.

L’artiste travaillait autour d’une série de nouveaux projets qui se concentrent sur les fonds marins et la régénération de coraux avant que la maladie ne la rattrape.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.