Menu



Société

Décès de deux nouveau-nés à Maurice : la Santé dans la tourmente


Rédigé par E. Moris le Vendredi 16 Avril 2021

La gestion de la pandémie de la Covid-19 a permis de démontrer à nombreux égards les défaillances dans le système mauricien.



Décès de deux nouveau-nés à Maurice : la Santé dans la tourmente
Inutile de revenir sur la pénurie de masques, sur l’absence de réanimateurs, de machines à séquencer les variants, la patient zéro toujours introuvable lors de cette deuxième vague qui a fait "officiellement" 5 morts, sur les enveloppes se chiffrant en millions de roupies qui se sont évaporées dans les poches des proches d'un ministre, qu'un hôpital privé verra le jour dans des circonstances plus qu'avantageuse pour le conseiller santé "bénévole"  au Bureau du Premier ministre, ou encore des patients décédés contaminés à la Covid-19 en milieu hospitalier, sans compter les hôpitaux fermés en raison de négligence médicale.

Dans tout ce bazar, le ministre de la Santé, dont l'incompétence n'est plus à prouver, s'est mis à l'abri de toute responsabilité judiciaire en refusant toute enquête !

Cette fois-ci, c'est le décès tragique de deux nouveau-nés cette semaine qui a choqué les mauriciens. Les parents respectifs des deux jeunes victimes accusent, l’un l’hôpital SSRN de Pamplemousses, et l’autre le Samu, de négligences médicales.

Deux petits anges : Prishtee et Thomas, victimes d'un système "pas moi sa"

Ces deux nouveau-nés ont perdu la vie dans des circonstances troublantes. La petite Prishtee a perdu la vie dans la nuit du lundi 12 avril, "décapitée" lors de l'accouchement à l’hôpital du Nord SSRN, à Pamplemousses. Diabétique, la mère a accouché prématurément à sept mois de grossesse sans césarienne. La tête du nourrisson n’a pas pu être libérée. Le rapport de l'autopsie a conclu que l’enfant est mort d’asphyxie. Le médecin, qui a déjà dans le passé eu affaire à des reproches de la part de parents, se dédouane et explique que l’intervention aurait été faite dans les règles. Rappelons que outre le Medical Negligence Standing Committee, la police aussi a initié une enquête sur les allégations de négligence médicale à l’encontre du personnel hospitalier de l’hôpital SSR. Ainsi, cinq membres du corps médical de cet établissement seront bientôt entendus. Il s’agit d’un gynécologue, d’une sage-femme et de trois infirmières. Ils seront bientôt entendus.

Un autre bébé décédé à la naissance occupe l’actualité

C’est une adolescente de 17 ans, épileptique, qui a accouché à domicile, à la Tour Koenig, mercredi à sept mois de grossesse. La famille soutient que l’enfant était vivant à la naissance mais que c’est en attendant l’arrivée du SAMU qu’il est mort, après une heure et vingt minutes plus tard. Une version qui n’a pas été retenue dans les conclusions de l’autopsie. En effet, il a été conclu que l’enfant est mort-né.

Les obsèques des deux petites victimes se sont déroulées ce  jeudi 15 avril, dans l’après-midi.

Vendredi 16 Avril 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.