Menu

Société

Décès de Yousuf Abdul Razack Mohamed : hommage et émotions


Rédigé par E. Moris le Lundi 4 Avril 2022



Jugnauth : Yousuf Mohamed était un « très fin juriste »

Le Premier ministre s’est rendu au domicile des Mohamed ce matin, afin de rendre hommage à l’ancien Senior Counsel. Pravind Jugnauth a décrit l’ancien Yousuf Mohamed comme d’un « très fin juriste » et « un excellent avocat ». Rappelons que l’ancien ministre du Travail et ancien leader du Comité d’action musulman s’est éteint dimanche soir à l’âge de 88 ans. Pravind Jugnauth a exprimé sa tristesse après le départ de Yousuf Mohamed. Il a déclaré qu’il l’a côtoyé lorsqu’il exerçait comme avocat. « Nous étions adversaires des fois et parfois, nous travaillons ensemble », a déclaré Pravind Jugnauth.

Roopun : « Yousuf Mohamed a marqué la profession légale »

Le président de la République faisait partie de ceux venus rendre un dernier hommage à Yousuf Mohamed ce lundi. Pour Pradeep Roopun, qui dit avoir travaillé et croisé le fer avec l’ex-Senior Counsel affirme que ce dernier « a marqué la profession légale ». Yousuf Mohamed, selon lui, était un « travailleur assidu », ainsi qu’un homme « courtois », mais surtout « l’un des meilleurs ‘cross-examiner’ » qu’il ait connus. Rappelons Roopun est avoué de profession.

L’émotion de la chef juge 

Me Yousuf Mohamed était le premier avocat que Rehana Mungly-Gulbul, actuelle chef juge, a rencontré lorsqu’elle est retournée au pays. C’est ce qu’elle a déclaré ce matin depuis le domicile des Mohamed. La chef juge était venue rendre un dernier hommage à Yousuf Mohamed. Elle était accompagnée de Raouf Gulbul. La chef juge a déclaré que le Senior Counsel « va nous manquer ». Elle a expliqué que Yousuf Mohamed, à l’époque, l’avait emmenée voir tous les Senior Counsels. « C’était la pratique à l’époque… mais plus maintenant », a-t-elle souligné. Pour Rehana Mungly-Gulbul, il était un homme plein d’humour.

Lundi 4 Avril 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.