Menu


Faits Divers

Décès de Jean Cael Permes : Y-a-t-il eu complicité des gardiens de prison ?


Rédigé par E. Moris le Lundi 11 Mai 2020



La thèse du complot se précise dans le cas du décès de Jean Cael Permes. L’enquête de la Major Crime Investigation Team se poursuit et les éléments obtenus sont assez surprenants.

Ainsi, les enquêteurs ont découvert, grâce aux images des caméras CCTV, qu’un gardien de prison a désactivé certaines caméras de surveillance le 5 mai, juste avant l’arrivée du détenu.

Ce dernier a été transféré de la prison centrale de Beau Bassin à celle de haute sécurité de La Bastille. Il a été retrouvé mort dans sa cellule peu après son arrivée à l’établissement pénitentiaire de Phoenix.

Pourquoi manipuler les caméras de surveillance ? La question reste posée. Déjà, cela constitue un délit. Mais le plus important pour les enquêteurs, c’est de déterminer si les procédures ont été respectées concernant l’admission du détenu. De ce fait, les registres utilisés pour noter tous les déplacements, notamment l’arrivée d’un détenu, a été saisis. De ce fait, les enquêteurs pourront retracer qui accompagnaient Jean Cael Permes.

Ce qui est certain, c’est que le gardien qui a manipulé les caméras sera interrogé par les enquêteurs. Et comme un malheur ne vient jamais seul ! Trois détenus ont signifié leur désir de témoigner. Ils soutiennent qu’ils auraient entendu des cris provenant de la cellule de Jean Cael Permes ce soir-là.


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.